Microsoft Exchange : Le retour

Sur le web

Par Moe le

Avec la démocratisation des services « push » autrement dit de mise à jour en temps réel des informations de comptes de messagerie, le service Exchange de Microsoft s’était retrouvé quelque peu éclipsé.

Un retour attendu

nerds et geeks aiment les mystères

C’est pourquoi Redmond reviendra à la charge lors d’une conférence qui se tiendra les 24 et 26 septembre prochains à Orlando.

Ce sera également l’occasion pour Microsoft de ressusciter la MEC, la Microsoft Exchange Conference. Autrefois considéré comme la messe dédiée au service Exchange, sa programmation a été purement et simplement supprimée dans un souci de ne conserver qu’une seule et unique conférence technologique dans l’année.

La conférence portera donc sur Exchange 15 qui reprendra pour le coup la nomenclature d’Office. Les participants auront l’occasion de discuter avec l’équipe en charge du projet ainsi que d’essayer les nouvelles fonctionnalités apportées au service dans sa version 2012.

Une concurrence multiple

Toujours largement intégré aux différents systèmes d’exploitations mobiles (iOS et Android en tête), le service Exchange souffre depuis déjà plusieurs années d’une concurrence forte dont les acteurs ne sont autre que Google Apple et RIM.

Google d’une part avec la synchronisation des comptes Gmail regroupant les contacts, calendriers et courriers électroniques. Autant de services qui ont su séduire une proportion croissante d’utilisateurs déjà familiers des versions web de ces mêmes services. La synchronisation des informations web vers le mobile étant l’étape supérieure, le géant du web a su réaliser la transition à l’aide du Push.

En ce qui concerne Apple, Les choses se sont faites en deux temps. D’une part MobileMe qui annonçait les prémices de la vision de Cupertino sur la synchronisation des données puis avec iCloud qui intègre désormais des fonctionnalités de synchronisation similaires aux solutions précédemment citées.

Enfin, RIM semble la seule société à connaître une tournure difficile quant à son propre service, après que de multiples agences gouvernementales américaines aient fait le choix d’Android ou d’iOS (principalement pour des raisons de coûts), la société a du revoir à la baisse le prix de la location de ses services aux entreprises.

Face à ces deux services, la solution payante de Microsoft semble ne pas lutter à armes égales, et même si elle reste encore très prisée des entreprises (la gestion de comptes exchange et leur communication entre eux étant encore une référence), le grand public lui s’oriente volontiers vers des solutions « tout en un » vendues avec leur terminaux. Exchange 15 sera éventuellement l’occasion pour Microsoft de réaliser un tournant, l’entreprise possède des vecteurs de diffusion forts pour promouvoir son service à l’instar de Windows Phone ou encore Windows 8.

Source: Source