Minecraft mené en justice par Uniloc

Par Caroline le

Dans la vie, il y a des gens qui crééent des licences et qui réussissent, et ceux qui viennent les mener en justice pour contrefaçon des brevets. Aussi grossier que cela puisse paraître, c’est un peu ce qui est en train d’arriver au studio Mojang, créateur de Minecraft.

En effet, Mojang serait poursuit en justice par une Patent Troll (ces entreprises qui ne vendent ni biens ni services) reconnue dans le monde vidéoludique. Uniloc, cette personne morale sans activité comme on l’appelle dans le jargon legislatif, avait déjà attaqué auparavant de grands noms du jeu vidéo : Square Enix, Microsoft, ou encore Electronic Arts, et dorénavant Mojang. Aujourd’hui, l’entreprise s’en prend à Mojang, et l’attaque en justice pour contrefaçon des brevets : un plagiat de Minecraft sur Android dénommé Mindcraft serait à l’origine du litige.

Notch a expliqué sa situation sur son blog, et a terminé son billet d’humeur par un « si vous détenez le brevet d’un software, vous devriez vous sentir mal ». Et si le créateur de Minecraft est aussi pessimiste, c’est parce qu’il sait comment se termine ce type de procès en temps normal. Dans la plupart des cas, les entreprises préfèrent payer les Patent Troll afin d’éviter l’interdiction d’utiliser la technologie revendiquée dans les brevets.

S’il est difficile de voir Mojang comme le fautif dans l’histoire, l’entreprise aurait du néanmoins repérer Mindcraft sur Android plus tôt, afin de l’avertir et de prendre de l’avance sur Uniloc.

Source: Source
stopwatch 3 min.