Londres 2012 : Une police du WiFi

Sur le web

Par Pierre le

Les Jeux olympiques de Londres sont extrêmement surveillés, c’est un fait. Mais outre les mesures antiterroristes et les policiers qui patrouillent dans les rues pour assurer la sécurité des amateurs de sports, il existe une police dont la mission est de traquer les « délinquants » qui utiliseraient des routeurs 3G dans les tribunes des différentes enceintes.

Il est en effet strictement interdit d’utiliser un routeur 3G dans le cadre des épreuves des Jeux olympiques. Le CIO tient à contrôler toutes les images provenant enceintes sportives et même du village olympique. Pour cela, des policiers du WiFi surveillent les différents lieux avec un appareil plutôt étrange et surtout très discret : un énorme détecteur orange. Si vous êtes pris en flagrant délit d’utilisation d’internet, votre routeur 3G est confisqué. On ne plaisante pas avec le droit de diffusion des images durant ces jeux olympiques.

Mais rassurez-vous, il y a bien sûr une explication officielle à cela. En effet, le CIO déclare que cela pourrait perturber des réseaux WiFi personnels et invite donc les spectateurs à lever le pied sur l’utilisation d’internet. De même, l’utilisation de smartphones pour utiliser Twitter et Facebook pourrait utiliser beaucoup de données, ce qui a pour conséquence de perturber le bon déroulement des épreuves, comme cela a déjà été le cas. Bref, si vous êtes à Londres, faites attention à ces policiers des ondes en consultant le JDG.

Source: Source