Curiosity est bien arrivé sur Mars

Sur le web

Par Greg le

Le 26 novembre dernier, Curiosity avait quitté le pas de tir de Cap Canaveral, en Floride, à bord d’une fusée Atlas et c’est ce matin à 7h31 (heure de Paris) que le robot mobile de la NASA à 2 milliards d’euros s’est posé sur la planète Mars ! Curiosity s’est posé au pied de Mount Sharp, qui se dresse sur une hauteur de 5 km au milieu du cratère de Gale.

Alimenté en électricité par un générateur de 4,8 kg de plutonium-238, lourd de 900 kg, culminant à deux mètres de haut, Curiosity à l’allure d’une petite voiture à 6 roues. Il doit rouler pendant deux ans minimum – à 200 mètres par jour – dans le désert martien, froid (entre -90°C et 0°C) et sec, du cratère Gale.

Durant 2 ans, Curiosity va notamment devoir déterminer si cette région a connu des conditions favorables à l’apparition de la vie, en particulier de l’eau en abondance sous forme liquide. C’est une nouvelle étape dans l’exploration de la planète rouge.

“Sur Mars, nous avons un environnement riche en radiations qui peut détruire la matière organique ; aussi, même s’il y en a eu, il se pourrait que ce soit difficile de trouver un endroit où elle ait été préservée”, a expliqué Michael Meyer, de la NASA.


première image de Curiosity sur Mars

Source: Source

37 réponses à “Curiosity est bien arrivé sur Mars”

  1. Historique !
    En France, on peut être fiers de Chemcam, un appareil qui évapore la matière à l’aide d’un laser et qui est donc capable d’en analyser la composition à distance, histoire de savoir où on creuse. Un ptit article les gars ?
    http://chemcam.info/

  2. “alimenté en électricité par un générateur de 4,8 kg de plutonium-238”
    de la balle!! exit les panneaux solaires lourds au rendement minable alors ?

  3. Et pis si le robot à un accident il va irradier les dernières possibilités de vie de cette planète 🙂

  4. C’est sûr que sans couche d’ozone on va avoir du mal à préserver le sol des radiations solaire.
    @lerelou : Puis surtout avec un combustible radioactif je pensais que le petit robot ferait de grandes randonnées alors que là il fait que 200m/jour Oo ? Même Wall-E il se démerde mieux !

  5. Si ya des la vie sur mars vaut mieux qu’elle ai appris à se débrouiller avec les radiations depuis un bon moment crois moi.
    Apres j’aime biens les panneaux solaires hein, mais sur terre.

  6. @Jypyx : Je pense que toute l’énergie produite est surtout utilisée pour la batterie de capteurs, d’outils d’analyses et de communications pour pouvoir envoyer toute les données recueillies sur notre bonne vieille Terre 😉 Plus que pour sa mobilité….

  7. @lerelou : les panneaux solaires marchent très bien, mais 1-Curiosity a besoin de BEAUCOUP de puissance 2- pendant les précédentes missions, lors de l’hiver martien (qui est très long et très froid), le rover était immobilisé et les panneaux se recouvraient de neige carbonique (j’ai dit : très froid…) et de poussières. De plus la batterie elle-même souffrait de la température, et ce sur des durées assez longues. Finalement, le redémarrage au “printemps” était assez aléatoire. Comme Curiosity est vraiment suréquipé (grâce à Chemcam entre autres ^^ mais aussi à la myriade d’outils d’analyse qu’il a dans le ventre), il auraitz été dommage de le perdre aussi bêtement. Et au moins, grâce à sa pile au plutonium qui chauffe bien comme il faut, il aura pas trop foid l’hiver ^^ (un des défis du design a été la dissipation thermique, au lieu de l’isolation comme sur les précédents rovers).

    PS : allleeeeeez un artile sur Chemcam !! 🙂

  8. @Rastapilou : ^^ . Mais bon, J’ai des doute sur le gain “ecologique” des panneau solaire. Leur fabrication est similaire au microprocesseur (très poluante). De plus il aurait fallu utiliser plus de carburant pour pouvoir lancer l’appareil car plus lourd. Et je ne pense pas qu’il aurait eu assez de puissance au final pour pouvoir utiliser son système laser (ou une fois tout les 10 jour, seulement en plein soleil, exit les endroit dans l’ombre).
    Et comme il a été signalé plus haut, Mars n’a pas de couche d’ozone, donc bon, c’est iradié en permanance par les rayon du soleil (tu vois les aurores boréale? ben la surface de mars se prends ces puissantes radiations de plein fouet.)
    Pour les 200m/jour : c’est pas une course non plus, il faut bien s’arrêter pour faire les analyses (mais c’est vrai qu’au final, ça ne fait “que” 146km en 2ans).
    Bon, sinon, j’espère qu’il ont fait quelque chose de bien solide, la bas, c’est des condition difficile pour le matos, radiation, température, poussière et pas de mécanos pour réparer/entretenir.

  9. @Lerelou tu fais pleuré de rire tout les astronomes amateurs comme moi…je sais pas d’où tu sors toi mais on va t’envoyer sur mars avec tes panneaux solaires tu vas avoir chaud le cul il y règne une température comprise entre -3 °C -133 °C …

  10. 200m / jours, c’est parce que il y a un très grand temps de latence de la transmission vidéo, donc ils vont doucement pour pas se prendre un rocher

  11. Super interressant.

    Hyper haute technologie,qui plus est.Pour les initiés : quelle est l’OS qui commande le tout ?

  12. Mouais, je pensais qu’on était en 2012, l’année des voitures volantes, des flics qui t’arrête avant même que tu ai eu l’idée de commettre un crime…
    Et là, je vois un module qui non seulement ne fait pas de vidéo mais plus qui prend des photos en noir et blanc.
    Moi je dit qu’ils sont partie avec nos milliards dans leur poches et nous ont monté une mascarade dans le désert américain pour faire illusion. Au moins sur la lune, la tromperie était plus chiadé.

    Pour ceux qui l’aurait pas compris, je plaisante, mais il n’empêche que voir tout ses gens en bleu sautiller pour une vieille photo pourave, ça fait un peut pitié non ?

  13. ça fait qd même rêver un truc comme ça
    du coup, j’ai plein d’images en tête de lectures ou de films où çà se passe pas forcement bien, surtout pour nous 😀

  14. @Le Phasme “mais il n’empêche que voir tout ses gens en bleu sautiller pour une vieille photo pourave, ça fait un peut pitié non ?”

    Clair, envoyer une sonde à des milliards de kilomètres, la faire “atterrir” 8 mois plus tard sur une autre planète en mouvement avec la précision d’une athlète olympique qui tire à l’arc, prendre une photo et recevoir la photo, c’est complètement surfait et ultra easy !

    D’ailleurs j’ai monté ma sonde moi aussi avec une brique de lait TetraPack et un moteur de 2 CV, je prévoie Pluton l’année prochaine. Mais je pense que le projet sera encore trop facile, je veux du lourd moi, du plus complexe que ça !

  15. Au vu de la complexité des divers séquences de la phase d’atterrissage, de la taille et du poids du bouzin, de la précision à quelques mètres près et surtout du délais de communication entre les deux planètes on ne peut félicité les gars qui on bossé sur le projet!

  16. Je vous dirais, ce qui me fait plaisir c’est que ce sujet passionne beaucoup plus de monde que je le pensais. Vive l’astronomie.

  17. Bravo à la Nasa, C’est une prouesse technologique que nous avons vécu en direct car à la moindre petite faille le rover se crachait

  18. Michael Meyer? Ou Michael Meyers? =o

    Bref, espérons que personne ne tente d’impressionner une fille en lui laissant le conduire. :p

  19. Perso c’est la Sky Crane qui m’a halluciné. L’engin le plus SF jamais réalisé (look à la Battle Los Angeles).

    De plus, la vidéo de démonstration était ultra réaliste (effet caméra à l’épaule).

    Chapeau bas de A à Z messieurs dames, tant sur la com’ que sur les prouesses.

  20. ABRUTI SPOTTED :

    “focu’s
    6 août, 2012, 09:51 #15
    @Lerelou tu fais pleuré de rire tout les astronomes amateurs comme moi…je sais pas d’où tu sors toi mais on va t’envoyer sur mars avec tes panneaux solaires tu vas avoir chaud le cul il y règne une température comprise entre -3 °C -133 °C …”

    Eeeuuh mec t’es somnambule ? T’étais pas réveillé, c’est pas possible qu’un “astronome amateur” écrive ça sérieusement, je sais pas ce que tu vois dans ton télescope mais ça rentre en interaction direct avec ton cerveau j’ai l’impression…
    Ouais fais gaffe aux lumières bleues un peu vives…

  21. Deux ans seulement ? Une telle batterie a une durée de vie estimée à presque 20 ans il me semble … (vivement des batteries de voiture à l’uranium … quoi Fallout ? )

  22. nan dis moi, t’as pas eu comme réflexe, vers 7 heures du matin, d’allumer la TV et de mêttre sur TF1 !!??? non à mon avis je suis meme certain que c’est en lisant le programme TV et que tu t’es bien sûr collé sur un des liens de directs vers Nasa TV ou vers la chaine française retransmettant ce qu’il faut….

  23. @Suprakarma

    J’adore les gens qui reprennent tes commentaires et qui te font dire e que tu n’a pas dit.

    A AUCUN MOMENT j’ai prétendu que c’était de l’ordre du commun des mortels d’envoyer une sonde sur mars, je fait juste remarqué qu’il est surprenant de voir en 2012 une photo noir et blanc sortir d’une tel machine hi tech plutôt qu’une vidéo.
    Après peut être qu’un ingénieur spécialisé sur la question pourrait m’éclairer sur la difficulté technique d’une tel chose, mais il n’empêche que j’ai du mal à m’extasier sur l’exploit en voyant la photo ci dessus.

  24. @ Le Phasme
    Peut être une question de débit, la vidéo a dû mettre 12h à arriver (au pifomètre) donc la NASA n’allait pas attendre ce délai après tout le battage médiatique.

    A mon avis (je ne suis pas ingénieur spécialisé), tout fichier arrivant sur terre est méticuleusement décortiqué (et sélectionné bien sûr) avant mise en ligne, ce qui prend du temps.
    Ce serait en effet bête que ce soit un internaute qui découvre un truc sympa avant l’équipe de scientifiques, d’où la qualité pourave de la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *