Il commande un téléviseur… Amazon lui livre un semi-automatique SIG716

Buzz

Par Moe le

Il y a des jours comme ça où on réalise des erreurs… Que ce soit des coquilles dans un article, une mauvaise interprétation de la signalisation en agglomération ou encore un oubli dans un mail important nous avons tous nos faiblesses.

Mais commençons par le début : Seth Horvitz un habitant de Washington DC reçoit mardi matin la visite du transporteur UPS. Une visite attendue puisque la famille attend avec impatience le téléviseur qu’elle a commandé sur le site marchand Amazon…


Rapidement interloqué par la forme du colis (plutôt long et fin que grand et large) il interpelle le livreur sur une possible erreur avant de finalement accepter le colis… pour des raisons que nous n’expliquons pas.

Très rapidement après déballage du colis, la famille Horvitz se retrouve nez à nez avec un fusil d’assaut semi automatique Sig Sauer SIG716.


Inquiet, et visiblement en train de rater une compétition importante aux JO de Londres, Seth Horvitz contacte l’homme qui lui a vendu le téléviseur d’occasion qu’il ne verra jamais.

L’explication est à la hauteur du résultat : Bien que Mr Horvitz ai passé commande sur le site d’Amazon, c’est en réalité un revendeur indépendant qui a assuré la mise en vente de l’article.

Pire encore, le reçu retiré du colis indique clairement un tout autre destinataire que Mr Horvitz ainsi qu’un prix qui n’a rien à voir avec la commande de la famille : 1.589 dollars contre 324 dollars pour le téléviseur.

Après consultation avec ses proches, Seth Horvitz a décidé de contacter les autorités, craignant que la détention d’une arme de cette catégorie soit un crime dans l’état de Washington DC.

Le lobby le Bureau de l’alcool, du tabac, des armes et des explosifs (ndlr : que des bonnes choses donc) félicite Seth Horvitz pour son sang froid et son respect des lois :

Puisqu’il n’était pas le destinataire légal de cette arme ou alors puisqu’il est illégal de posséder ce type d’arme dans l’état où il se trouve, la bonne décision a été de la remettre aux autorités.

Une communication pleine de bon sens qui ne dit absolument rien au final. Pour trouver une communication pertinente, il faut se tourner du côté de Brady Campaign, une organisation ayant pour but de réformer l’industrie des armes aux Etats Unis.

Dans le cadre de la lutte contre la violence armée et afin d’imposer une réglementation plus stricte quant au commerce des armes, l’organisation souhaite qu’une enquête soit menée afin d’identifier comment une arme de ce calibre a pu traverser les routes américaines sans jamais inquiéter qui que ce soit.

Parmi les questions qui sont soulevées, l’organisation s’interroge sur l’absence de réglementation chez les transporteurs visant à marquer systématiquement les colis contenant de l’armement.

Une question importante lorsqu’on sait le soin qu’apportent certains livreurs aux colis distribués :


Mes… grenades.
Source: Source