Apple Vs Samsung : Le géant coréen contre-attaque

Apple

Par Pierre le

Cela fait 3 semaines qu’Apple et Samsung se livrent un duel acharné au tribunal de San José. Apple avait poussé Samsung dans les cordes, les premières semaines, dévoilant des documents tendant à « prouver » que Samsung avait copié le design de l’iPhone. Des attaques qui mettaient Samsung dans l’embarras. Mais le vent semble tourner du côté de la Californie, puisque le géant coréen contre-attaque la pomme, en démontrant que non, il n’a pas copié les produits et Apple, et c’est bien Cupertino qui aurait copié les autres pour faire ses produits.

Ainsi, Samsung a dévoilé des documents de travail concernant l’évolution graphique de son interface TouchWizz. Ce document comparant et analyse les différentes versions de la surcouche de Samsung, qui veut ainsi démontrer que l’interface actuelle n’a rien à voir avec une copie sur Apple, mais qu’elle est due à une évolution logique de la chose. De même, Samsung montre que son bouton « End Call » dans le collimateur d’Apple, ne s’est en rien inspiré de l’iPhone, puisque celui-ci est plus petit et placé différemment.

Samsung a continué sa défense en appelant Jeeyuen Wang, une designer de la firme coréenne, à la barre. Cette dernière a dessiné les boutons de TouchWizz, et apporte donc son éclairage sur l’affaire. Wang s’est défendue d’avoir copié les icônes de la pomme, en déclarant que les icônes de TouchWizz, minimalistes, comme ceux d’Apple, et traditionnels, étaient efficaces et avaient reçu un bon accueil auprès des utilisateurs.

Jin Soo Kim, un autre designer de Samsung, a lui aussi été appelé à la barre. Ce témoin à déclaré que non, la Galaxy Tab n’était pas une copie de l’iPad, mais bien un produit original conçu avant la tablette d’Apple. La conception aurait commencé en octobre 2009, bien avant la sortie de l’iPad, et un email interne datant de janvier 2010, soit quelques mois avant la sortie de l’ardoise de Cupertino, montre que Samsung avait déjà posé les bases de sa tablette au niveau du design.

Après avoir organisé efficacement sa défense, Samsung a sorti l’artillerie lourde en accusant directement Apple de copie. Selon les arguments du géant de Corée du Sud, Apple n’a pas la paternité des brevets qu’il défend, puisqu’il les a lui-même copiés sur d’autres. Pour prouver ses dires, l’avocat de Samsung a appelé Adam Bogue, designer de Mitsubishi, qui avait montré en 2003 aux ingénieurs d’Apple un prototype de tablette tactile, où l’image à l’écran était contrôlée via des glissements de doigts et le zoom était réalisé grâce à un pincement de l’écran. Apple se serait donc inspiré de ces travaux, selon les dires de Samsung. Un coup dur pour Apple qui accuse Samsung justement sur la violation de ces brevets.

Pour le côté design extérieur, Samsung a fait témoigner Roger Fidler, qui a conçu des prototypes de tablettes tactiles dans les années 90, soit plus de 10 ans avant la sortie de la tablette Apple. Selon lui, le design rectangulaire avec coins arrondis est une nécessité pour ce genre de produit, et qu’Apple ne peut pas s’estimer propriétaire de ce design. Même constat pour le témoin de Texas Instrument : Itay Sherman, qui a tenu le même argumentaire, mais en s’attaquant également à l’iPhone. Selon lui, l’iPhone est semblable au LG Prada, qui a été breveté bien avant.

Bref, Samsung sort l’artillerie pour se défendre et contre attaquer Apple. Après trois semaines à subir les coups de la Pomme, le géant coréen se réveille et tire ses cartouches. L’issu du procès aura lieu dans un peu plus d’une semaine, et les jurés devront faire un choix entre les deux firmes.

Source: Source