Chez Apple, un emploi à vie ne dure pas jusqu’à la mort

Général

Par Pierre le

Steve Jobs lui avait pourtant promis un emploi à vie, mais Wayne Goodrich a été licencié en décembre 2011 de la firme de Cupertino, soit quelques mois après la mort du patron historique. Ce dernier lui avait pourtant confié qu’il serait employé à vie chez la Pomme, et ce même si son poste disparaissait.

Mécontent, Wayne Goodrich a saisi la haute cour de Californie le 17 août dernier pour traîner Apple devant les tribunaux. Confident et conseiller proche de Jobs, il n’a pas digéré d’être mis à la porte après la promesse de son patron, qui daterait de 2010, selon Cnet. Selon les dires de la Pomme, Goodrich n’a pas été licencié à cause de non-performance au travail, mais bien pour des raisons économiques. Le plaignant demande donc des dommages et intérêts pour compenser son manque de salaire, son stress dû au licenciement, et également le remboursement de son stock d’actions. Bref, encore un procès chez Apple, mais qui cette fois ne concerne pas une affaire de brevets…

Source: Source