TYLER : un concurrent WikiLeaks par Anonymous

Sur le web

Par Domejean le

Certaines personnes sont forcément perdues face au mouvement des « Anonymous », en effet, ce n’est qu’un nom de collectif et tout le monde sur Internet peut prétendre en faire partie. Cependant, est-ce que le but principal du collectif est toujours bien compris et respecté ? À la base, le collectif oeuvre pour le droit à la liberté d’expression sur Internet, mais ce phénomène de mode a poussé les Internautes à œuvrer pour tout et n’importe quoi en ce nom.

Quoi qu’il en soit, les Anonymous continuent d’exister et de faire parler d’eux sur le Web. Dernièrement, le collectif s’est froissé avec Wikileaks, lorsque le site a mis en place un système « forcé » de récolte de fonds. De ce fait, le collectif a prévu de lancer sa propre plateforme, nommée TYLER (en hommage à Fight Club), destinée également à dévoiler les informations cachées par le gouvernement de différents pays. Concernant la date de sortie, elle serait prévue pour le 21 décembre 2012, non pas en hommage au calendrier Maya, mais par simple coup publicitaire. C’est ce qu’explique un des membres des Anonymous, lors d’une interview donnée sur The Voice of Russia.

TYLER est l’un des nombreux sites créés par Anonymous. Le projet Par-Anoia est déjà en ligne. L’année dernière, nous avons lancé LocalLeaks et HackerLeaks avec l’aide du People’s Liberation Front. Chacune de ces plateformes à ses points forts et son importance pour le groupe Anonymous, avec pour mission de trouver un moyen peu coûteux et décentralisé de dévoiler des informations. TYLER est unique par le fait qu’elle ne possède pas de serveur fixe. Elle utilise le principe du réseau décentralisé, fondé sur l’égalité des participants. Théoriquement, elle ressemble à BitCoin et d’autres plates-formes P2P analogues, car il est impossible d’attaquer ou de fermer la plateforme. Evidemment, elle sera décentralisée scrupuleusement.

TYLER

Source: Source