[MAJ] Bannis par erreur du Xbox Live

Par Pia le

Des joueurs de Halo 4 se sont vus retirer définitivement leurs accès au Xbox Live, entre le dimanche 16 et le lundi 17 décembre. En cause...

Des joueurs de Halo 4 se sont vus retirer définitivement leurs accès au Xbox Live, entre le dimanche 16 et le lundi 17 décembre. En cause le DLC Crimson Map Pack, déjà au centre d’une polémique quelque jours auparavant.

[MAJ] Une déclaration de Microsoft publiée par Kotaku hier en toute fin de soirée révèle que moins de 200 joueurs ont été touchés et que le problème est déjà résolu.

halo-facepalm


Des dizaines de messages de mécontents sont apparus hier sur le sujet dédié aux bannissements du forum officiel Halo. Exclus du Xbox Live pour avoir violé les conditions d’utilisation de Microsoft, ces joueurs venus clamer leur innocence ont vite découvert qu’ils partageaient tous un point commun : ils avaient téléchargé gratuitement le DLC Crimson Map Pack. Ensemble, ils ont affiné leurs recherches et établi qu’ils y avaient tous joué en coop offline, soit en écran splitté.

Dans la nuit, un modérateur du forum officiel Halo a finalement publié une déclaration expliquant qu’ils ne se livraient pas à une exclusion définitive des joueurs ayant pré-acheté ou acheté le Crimson Map Pack. Et de préciser :

Nous nous penchons actuellement sur les rapports de bannissements définitifs des modes en ligne. Nous vous donnerons de plus amples informations demain. Merci de votre patience.

Ce n’est pas la première fois que le pack Crimson Map est l’objet du scandale. Le 10 décembre dernier, Microsoft avait “offert” la carte en récompense de leur fidélité aux joueurs ayant pré-commandé le jeu. Avant de préciser, sur son compte twitter, qu’il ne s’agissait que d’une “version d’essai”.
En réalité, de nombreux joueurs soupçonnent Microsoft d’avoir mis cette récompense en ligne pour rectifier le tir après une autre erreur. Du contenu réservé aux éditions limités (qui avaient donc payé un supplément pour se le procurer, il est bon de le préciser) avait été malencontreusement mis gratuitement à disposition du plus grand nombre…

Source: Source
stopwatch 6 min.