Facebook dévoile Graph Search

Sur le web

Par Gregori Pujol le

L’évènement Facebook s’est terminé il y a peu de temps et le réseau social a finalement dévoilé Graph Search, un nouvel outil de recherche sociale limité à Facebook.

Accessible en bêta à certains utilisateurs (inscription ici), Graph Search n’est pas un outil de recherche sur le web comme Google par exemple, mais un outil qui va rechercher les liens existants entre vos amis et d’autres contenus suivant votre requête. Exemple : « Photos que mes amis ont prises à New York » ou « Restaurant londoniens où mes amis sont allés ».

Graph Search va donc rechercher dans les contenus relatifs aux personnes, photos, lieux et centres d’intérêt de chaque utilisateur, cette « recherche intuitive » pourra également être affinée en fonction de différents filtres. Mark Zuckerberg a d’ailleurs précisé que Facebook représentait aujourd’hui 1 milliard d’utilisateurs, 240 milliards de photos, soit 1000 milliards de connexions possibles au sein du Social Graph. Et concernant les requêtes qui ne rentreraient pas dans ces champs, Facebook utilisera son partenaire Microsoft via son moteur de recherche Bing !

Enfin, pour ce qui est de la vie privée vis-à-vis de Graph Search, Facebook a anticipé cette fois-ci les critiques et publié une vidéo (ci-dessous) qui explique cela, même s’il faudra bien entendu garder un oeil sur ces dernières dès que le service sera disponible pour tous.

facegraph

facebookipofilingdantetktk


29 réponses à “Facebook dévoile Graph Search”

  1. Donc si j’ai bien compris on peut accéder aux photos et infos de tous les membres de Facebook via ce moteur (sauf contre-réglage)? (en tapant par exemple « photos de chats »)
    Si c’est le cas, je vois mal comment ils vont pouvoir faire passer le truc (surtout après l’affaire Instagram), et si ce n’est pas le cas je vois mal l’interêt de la chose et comment ça pourrait concurrencer Google…
    Enfin bon, on ne va pas commencer à troller alors que ce n’est pas sorti, donc wait&see comme dirait l’autre… !

  2. Et donc tout ce bruit autour de Facebook avec son annonce ultra énigmatique juste pour ça? J’avoue être décontenancé là très sincèrement…

  3. @Greg: Ca m’apprendra à lire les articles en diagonale tiens ! D’autres sites disaient le contraire mais effectivement, renseignements pris… 😉

  4. @Tankian : Mille milliards de mille sabords ! 😀
    Pour dire un petit mot sur la news, je crois que les anglo-saxons disent : « Much a do about nothing », ce qui signifie dans notre langage « Beaucoup de bruit pour rien ». C’est du vent, quoi.

  5. @systemic @spacesheep Vous êtes sérieux là ? -_-
    Moi aussi j’attendais un changement d’interface, une intégration à Metro, enfin quelque chose que tout le monde attendait, quoi… Mais est-ce que je suis déçu par cette annonce ? Non. C’est un travail monumental qu’ils sont en train d’effectuer (rappelons qu’à l’heure actuelle, la plupart des moteurs de recherche sont basés sur la recherche par mots clefs, rarement sur la recherche syntaxique, Google s’y aventurant tout juste), et mine de rien cette « petite » fonctionnalité risque d’être bien pratique de temps à autre… voire de changer notre vision de Facebook : avec un outil pareil, peut-être même que le site va devenir utile ! 🙂

    Non vraiment, je suis surpris, impressionné et intéressé par ce moteur de recherche. Vivement !

  6. Très déçu de cet annonce.
    @narcissix: c’est pas parce que un travail est monumental qu’il apporte quelque chose. C’est certainement beaucoup de temps passé pour eux mais je pense pas que ce sera rentabilisé.

    Pour moi, le problème c’est que peu de gens partagent ce type d’informations assez souvent pou rendre l’outil utile. Les moyens de personnalisation et autres outils sont encore trop peu utilisé je pense.
    Personnellement je n’ai pas mon statut amoureux sur Facebook. Je n’ai encore jamais utiliser la fonction « je suis là ».

    Et dans mes amis, beaucoup nomment leurs albums en fonction du lieu mais ne mettent pas le lieu pour chaque photo.

    Petite question, pour les recherches du style « quels sont mes amis qui aiment le trail en montagne » comme dans la vidéo, la recherche se base sur quoi ? Sur le fait que mes amis soient fan de « faire du trail » ou sur le fait que mes amis aient des photos avec des paysages de montagne ? Dans les deux cas ça ne fonctionne pas.
    Personnellement j’aime beaucoup le football, mais je suis pas fan de « Football », je n’ai pas de photos de moi en train de faire du football, je n’ai pas non plus de statut indiquant « je fais du football ». Serai-je catégorisé pour mes amis comme « aimant le football » ?

    Enfin bon, cela confirme mon sentiment général, Facebook est sur le déclin

  7. À l’inverse, je dirais que l’évènement réseau social de la journée est la venue du nouveau MySpace qui décoiffe !!!

  8. cette nouveauté était à prévoir car depuis quelques mois facebook archive « tout » ce que l’on tape dans sa barre bleu de recherche afin de cibler encore plus ses pubs, et de grossir sa banque de données de termes/tags récurrents.

    ainsi pour les pervers qui se cachent parmi les faux amis de certains amis, en tapant « photos de mes amies à la piscine, à la plage, dans sa chambre » « photos des enfants de mes amies » « lieux fréquentés par leurs enfants » ça va leur facilité la vie..
    pour les femmes (comme les hommes) hyper jalouses qui vont taper « photos des amies de mon époux » et qui par la suite vont leur pourrir la vie et les questionnant « c’est qui celle-la tu l’as connait? »
    et comme dit plus haut la police va être aux anges avec un tel outil de travail, quand on pense au scandale qu’a valu le fichage edvige, là c’est open bar car les gens se fichent en toute connaissance de causes.

    la timeline lourde et brouillon, le bide d’instagram, les bugs de scripts à répétition, les bugs sur les applications mobiles, les photos uploadées toujours aussi sûr-compresser, la multiplication des faux comptes, les x comptes d’une même personne, le forçage de photos en mode tout public (couverture, profile).. facebook devient de plus en plus une énorme poubelle de données comme ses ancêtres myspace et skyblog..

    à quand de la vraie fraicheur?

  9. @narcissix : Facebook a quand meme presente cet outil comme revolutionnant son reseau social. Excuse moi de ne pas voir en quoi une recherche par mots-cles sur des images revolutionnera l’utilisation de Facebook. De toutes les personnes que je connais, tres rares sont celles qui cherchent des types de photos en particulier (dans un lieu particulier par exemple). Les photos sont plus regardees par pure curiosite quand on tombe dessus par hasard. Et personnellement je ne regarde que tres peu les photos de mes amis sur FB.

  10. c’est révolutionnaire pour les annonceurs qui vont pouvoir cibler bien plus précisément la pub et/ou des offres. Facebook est une entreprise comme une autre qui cherche à faire du profit. Dans le monde du business c’est ce que tout le monde attendait. Pour les utilisateurs lambda ce n’est qu’une fonctionnalité en plus.

  11. 1 milliars d’utilisateurs. Et j’y suis toujours pas 😀
    Bientôt les gens comme moi seront considéré comme des associaux ayant des problèmes de personnalité…

  12. Recherche « Mes amis… » –> Désolé vous n’avez pas d’amis, que des contacts.

    Tout ça pour ça… you….hou. Je retourne me coucher.

  13. Beaucoup de bruit en rapport à ce que cela apporte: certe le travail a dû être titanesque mais ça rend juste la fonctionnalité plus « friendly ». Au lieu de séquencer notre recherche par le nom, les photos, les centres d’intérêt, …; on pourra tout mettre dans le même champs à la façon google: « nom »+ »photos »+ »centre d’intérêt ».
    Pour l’utilisateur final c’est transparent, ça ne va pas lui changer la vie!!!

  14. @ chbox: pas nécessairement. Certaines études indiquent que 55 % des utilisateurs de Facebook se disent influencés par leurs amis (http://www.commentcamarche.net/faq/29445-la-recommandation-sociale-nouveau-defi-pour-les-entreprises), le moteur de recherche peut donc avoir un impact sur des décisions du type choix du lieu de vacances etc. Du coup savoir où ils ont fait du ski peut être intéressant à la fois pour l’utilisateur et (surtout) les annonceurs.

  15. @chbox C’est plus qu’un outil de recherche d’archives. En effet, il permettra par exemple de rechercher qui dans mes amis habitent à Montréal, ou qui dans mes amis est allé dans tel ou tel restaurant (si bien sur l’information est public).
    Cette fonctionnalité permettra de créer facilement des groupes de personnes afin de mieux régler nos paramètres de confidentialité (notamment pour les personnes acceptant leurs collègues/boss dans leurs réseaux).

  16. @kogeko: Je te comprends parfaitement, je fais également fièrement partie des non-fichés.

    Sinon, un peu de maths:
    « Facebook représentait aujourd’hui 1 milliard d’utilisateurs, 240 milliards de photos, soit 1000 milliards de connexions possibles »
    Comment on trouve ce chiffre de 10^12 cnx possibles? Pour moi, les connexions possibles entre les membres sont 1.000.000.000 x 999.999.999, soit 10^18…, pas 10^12.

  17. Mais en fait, ce moteur de recherche est une bombe à retardement. Il va être créé pour extraire des informations des profils d’internautes, mais en plus, il pourra analyser les photos, leur géolocalisation et la date de leur prise de vue. Et la vie privée dans tout ça ? Ah désolé, connais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *