Un français sur quatre a besoin de consulter son portable au moins une fois par heure

Smartphone

Par Gregori Pujol le

ROOMn, les Rendez-vous One-to-One de la Mobilité Numérique, dévoile aujourd’hui une étude sociétale en partenariat avec l’IFOP, autour des Français et de la relation qu’ils entretiennent avec leur mobile. Selon cette étude et contrairement à certains pays européens, les Français ont finalement une utilisation raisonnée et modérée de leur téléphone mobile.

Ainsi, 42% des Français interrogés se sont déclarés dépendants à leur mobile. Un Français sur 10 s’est même déclaré « très dépendant ». Cette statistique fait cependant apparaître des disparités de résultat selon l’âge, le genre, la catégorie socio-professionnelle, le type de mobile possédé et le lieu d’habitation.

En effet, 78% des Français des moins de 25 ans se déclarent dépendants à leur mobile tout comme 62% des cadres supérieurs. Un sentiment de dépendance également plus fortement ressenti par les habitants de la région parisienne (48% contre 39% aux provinciaux), aux femmes (48% contre 38% aux hommes) et aux possesseurs de smartphones (58% contre 26% à ceux qui possèdent un téléphone classique).

Ce sentiment d’addiction ne se traduit pas forcément dans les comportements puisque seuls 27% des Français ont besoin de consulter leur portable au moins une fois par heure. Un chiffre qui monte à 57% chez les moins de 25 ans.

L’un des impacts majeurs de la mobilité et de la généralisation des smartphones semblent être le développement du « multi-tâche » : 54% des utilisateurs de smartphones utilisent leur téléphone quand ils sont devant la TV. On note d’ailleurs une forte distinction générationnelle entre les plus et moins de 35 ans : 68% des moins de 35 ans pianotent sur leur mobile devant la TV, quand seulement 27% des plus de 35 ans en font de même. Près d’un possesseur de smartphone sur deux consulte son portable au moment de se coucher (48%), et au réveil (43%).

Infographie_ROOMn_DEF

On notera également qu’un Français sur deux se dit ennuyé en cas de perte de son mobile et un Français sur cinq se dit énervé lorsque cela se produit. Les moins de 25 ans semblent les plus touchés dans ce cas de figure puisque plus d’un sur deux ressent un sentiment fort lorsqu’il égare son mobile : 25% sont énervés, 18% paniqués et 13% stressés. La perte du mobile est un sujet qui laisse en tous cas peu de Français indifférents : 9%.

Les hommes se disent plus facilement ennuyés que les femmes lorsqu’ils perdent leur mobile, qui sont plus nombreuses à paniquer dans tel cas de figure.

Le principal moteur de ces sentiments est la perte de sa liste de contacts, pour 45% des Français. Le coût du remplacement est également cité comme cause principale de mal-être par 35% des personnes interrogées (40% chez les possesseurs de smartphones).

Pour près d’un Français sur trois (30%), c’est le simple fait de se retrouver sans portable qui est le plus gênant !

Les raisons de confidentialité sont-elles reléguées au second plan ? : 28% seulement ont peur qu’on accède à leurs conversations ou messages privés, 8% seulement craignent qu’on touche à leurs données financières et mots de passe.

Et vous, qu’en pensez-vous, quelle est votre addiction au mobile ?