Facebook voudrait intégrer les mots-dièses

Sur le web

Par Jerome Durel le

D’après le Wall Street Journal Facebook travaillerait depuis longtemps à intégrer les hashtags mots-dièses, bien connus des twittos, directement dans les statuts. Ce qui pose bien évidemment des problèmes de vie privée quand il s’agit de Facebook. Car si les comptes Twitter sont pour la grande majorité publics, Facebook est dans la situation inverse. Comment alors intégrer […]

D’après le Wall Street Journal Facebook travaillerait depuis longtemps à intégrer les hashtags mots-dièses, bien connus des twittos, directement dans les statuts. Ce qui pose bien évidemment des problèmes de vie privée quand il s’agit de Facebook.

Car si les comptes Twitter sont pour la grande majorité publics, Facebook est dans la situation inverse. Comment alors intégrer des hashtags qui sont par nature publics? La solution logique serait une intégration aux seuls profils publics, ou encore de n’agréger que les statuts comportant ce symbole, ne faisant apparaître que le nom sans possibilité d’accéder au profil.

images


Il incomberait donc aux utilisateurs de bien différencier le contenu public du privé, ce qui risque d’être assez compliqué, en tout cas dans un premier temps. Facebook aura fort à faire pour bien informer ses utilisateurs du changement de politique vis-à-vis des hashtags.

D’après le quotidien américain, la démarche serait très profitable au réseau social d’un point de vue économique. Il pourrait faire largement grimper les revenus publicitaires en flèche. D’après une étude eMarketer, twitter avec 500 millions d’utilisateurs retirera 500 millions de dollars de la publicité en 2013, on imagine facilement ce que pourrait en tirer Mark Zuckerberg avec 1 milliard de fidèles.

Source: Source