Les nouveaux radars invisibles arrivent

Automobile

Par Gregori Pujol le

Les vingt premiers radars mobiles embarqués dans le trafic devaient être déployés aujourd’hui dans 18 départements français (Paris, Essonne, Somme, Oise, Loiret, Ille-et-Vilaine, Bouches- du-Rhône, Haute-Garonne, Rhône, Nord, Moselle, Loire-Atlantique, Gironde, Calvados, Pyrénées- Orientales, Vaucluse, Loir-et-Cher, Alpes-Maritimes) mais finalement ça sera pour la semaine prochaine. Toujours est-il que ces nouveaux radars “invisibles” installés dans des […]

Les vingt premiers radars mobiles embarqués dans le trafic devaient être déployés aujourd’hui dans 18 départements français (Paris, Essonne, Somme, Oise, Loiret, Ille-et-Vilaine, Bouches- du-Rhône, Haute-Garonne, Rhône, Nord, Moselle, Loire-Atlantique, Gironde, Calvados, Pyrénées- Orientales, Vaucluse, Loir-et-Cher, Alpes-Maritimes) mais finalement ça sera pour la semaine prochaine.

Toujours est-il que ces nouveaux radars “invisibles” installés dans des véhicules banalisés de la police et de la gendarmerie (Renault Mégane Dci 5 portes) seraient une arme antichauffards quasi imparable.

Selon Le Parisien, à l’avant de la voiture, on trouve une tablette tactile sous Windows qui montre les données récoltées par un flash infrarouge situé sous la plaque d’immatriculation et par une caméra posée sur le tableau de bord. L’antenne radar, cachée dans la plaque d’immatriculation, relèvera quant à elle l’excès de vitesse avant qu’un flash invisible n’immortalise le numéro du véhicule en infraction.

Vous pourrez rencontrer ces radars sur les autoroutes, nationales, départementales et agglomérations, où ils réprimeront essentiellement les grands excès de vitesse avec une marge d’erreur technique de 10% (un automobiliste pris en faute sur autoroute à 146 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue de 131 km/h).

Credit : Le Parisien, LP/Yann Foreix.
Credit : Le Parisien, LP/Yann Foreix.

Source: Source