Un développeur d’EA Sports pense que la Wii U, c’est de la m…

Par Corentin le

On ne peut pas dire que la diplomatie soit le gros point fort d'Electronic Arts. Et surtout pas avec la Wii U de Nintendo. Bob Summerwill nous...

On ne peut pas dire que la diplomatie soit le gros point fort d’Electronic Arts. Et surtout pas avec la Wii U de Nintendo. Bob Summerwill nous en encore a fait la démonstration vendredi dernier.

Jean-Pierre-Coffe

Quelques jours seulement après avoir annoncé qu’aucun jeu n’était actuellement en développement sur Wii U au sein des studios de l’éditeur, voici qu’un développeur de chez EA Canada, Bob Summerwill, balance un tweet plein de réserve et dont chaque mot est pesé :

The Wii U is crap. Less powerful than an XBOX360. Poor online/store. Weird tablet. Nintendo are walking dead at this point.

Pas de traduction pour ce tweet assez explicite, retenez juste que la Wii U, c’est de la m… pour ce développeur. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Bob a ensuite tweeté :

Nintendo agit comme s’il était encore dans les années 90.

Il a aussi déclaré que, et là, par contre, on ne peut pas vraiment lui donner tort :

Les consoles de Nintendo ne permettent pas aux développeurs tiers de faire des bénéfices. Seuls les Mario et les Zelda dégagent de l’argent.

Évidemment, ces tweets ont très vite été effacés par son auteur, mais NeoGAF nous rappelle que sur internet, rien ne s’oublie.

Suite à cela, les journalistes de Kotaku ont tenté de contacter l’intéressé, mais seul un porte-parole d’EA Sports lui a répondu, tentant tant bien que mal de réparer les pots cassés.

EA a un partenariat fort et un accord avec Nintendo afin de développer des jeux pour la Wii U. L’année dernière, nous avons sorti Mass Effect 3 et plusieurs jeux de sports sur cette plate-forme. Pour l’instant, nous n’avons pas encore annoncé de nouveaux jeux sur Wii U, mais cela n’exclut pas d’autres jeux à l’avenir.

Une goute d’eau de plus dans le vase de Nintendo. Ces déclarations non contrôlées montrent un vrai agacement à l’encontre du constructeur japonais de la part des développeurs au sein de la firme américaine. On ne peut pas affirmer que ça soit symptomatique, mais ça commence à faire beaucoup. Quelque part au Japon, quelqu’un chez Nintendo doit certainement se dire. “Qu’ils ne viennent pas se plaindre le jour où le vent tournera”.

Source: Source
stopwatch 6 min.