Les analystes prédisent une baisse rapide du prix de la Xbox One

Par Henri le

Après la valse des éditeurs, voici venir celle des analystes. Et c’est une nouvelle fois Michael Pachter qui ouvre le bal. Ce dernier pense que le prix de la Xbox One baissera rapidement après sa sortie.

Les analystes financiers n'ont pas l'air de trop s'inquiéter pour la Xbox One.
Les analystes financiers n’ont pas l’air de trop s’inquiéter pour la Xbox One.

Michael Pachter, célèbre analyste de la firme Wedbush Morgan a suivi avec attention le rétropédalage de Microsoft concernant le marché de l’occasion. Il pense que la Xbox One pourrait se vendre aussi bien que la PS4 malgré son prix plus élevé. Pour lui, la firme de Redmond va jouer sur le fait qu’elle propose un bundle plus complet avec l’ajout de Kinect.

« Microsoft a l’intention d’offrir un bundle plus robuste que Sony en terme de hardware. L’entreprise est convaincue que les clients seront conquis par les caractéristiques du Kinect. »

« Microsoft n’a pas particulièrement fait un bon travail afin de communiquer son offre, mais les déclarations d’aujourd’hui devraient déblayer les obstacles qui les empêchaient de s’exprimer. Nous sommes confiants pour dire qu’après six mois de campagne ciblée, Microsoft aura rattrapé son retard sur Sony, et vendra autant de machines que son concurrent. Si cela n’est pas le cas, on peut s’attendre à ce que la firme baisse le prix de sa Xbox One dès l’année prochaine. » explique Pachter.

Edward Woo, analyste en chef chez Ascendiant Capital Markets a déclaré au magazine Edge que les deux consoles devraient se vendre à deux millions d’unités en 2013. En revanche, il voit ce chiffre monter à dix millions pour la PS4, et seulement cinq millions pour la Xbox One sur l’année 2014.

« Je pense que les deux consoles sont très similaires donc la différence de 100$ va peser lourd », a-t-il déclaré.

028000006040252-photo-ps4-vs-xbox-one

« Microsoft va devoir convaincre sur ces cent dollars de plus, et expliquer pourquoi la console vaut ce prix. Je ne sais pas s’ils réussiront, bien qu’ils semblent avoir un léger avantage en terme de jeux exclusifs pour le moment. »

Woo s’est exprimé sur le retour en arrière de Microsoft : « Même si cela compte, je pense que Sony, avec 100$ de moins et la bonne foi acquise durant l’E3 par rapport à sa concurrente, est toujours à la première place. »

Piers Harding-Rolls, analyste en chef chez IHS Screen Digest a également déclaré : « Nous pensons que le prix va être le plus gros différenciateur, et nous avons légèrement revu à la baisse les ventes de la Xbox One en Europe continentale justement à cause de ça. »

Réponse dans quelques mois !

stopwatch 2 min.