Top 5 des personnages de jeux vidéo qui peuvent gagner le Tour de France

Par Corentin le

On a fait des prises de sang et nous sommes formels : ces coureurs-ci ne sont pas dopés. Que du code propre et garanti sans EPO ni action replay. On a sélectionné pour vous la crème de la crème des personnages de jeux vidéo qui bouffent des Ventoux au petit dèj’, qui montent à l’Alpe d’Huez tous les jours en allant au travail et qui ne transpirent même pas quand ils doivent se faire le Col de la Colombière.

5 – Red (de Pokémon) : l’inexorable rouleur



Pokemon_bike

La bicyclette. Elle change la vie du dresseur qui la possède dans Pokémon Rouge/Bleu/Jaune sur Game Boy. Réputée pour son prix inabordable, Red pourra l’obtenir grâce à un bon pour une bicyclette gratuite chez Cycle à Gogo à Azuria. Après cela, Red pourra aller à des vitesses incroyables partout, sans se fatiguer apparemment, puisqu’il est capable de ne jamais s’arrêter. La bicyclette est également dotée d’un GPS puisque dès que Red essaye de l’enfourcher dans un endroit inapproprié, comme dans une maison, la voix du professeur Chen retentit, nous défendant de le faire. Mais je pense que sur la route du Tour, le professeur n’y verra pas d’inconvénient.

Point fort – Il roule à la même vitesse en toutes circonstances.
Point faible – Son vélo ne permet que des virages en angle droit.


4 – Paperboy (de Paperboy) : le roublard



Paperboy

Ce jeune garçon a été rompu à toutes les techniques de combat lié au journal roulé sur Atari System 2. Lancer de journal de précision, défense au corps à corps au journal, assommage furtif au journal… Bref, ce jeune homme n’a peur de rien. Ni des chiens, ni des vieilles mégères qui lui courent après, ni des voitures, ni des breakdancers. De plus, je vous donne un #ProTip. Mettez du papier journal sous votre tenue de cycliste, vous serez ainsi bien protégé du froid en redescendant des cols pyrénéens. Paperboy, lui, le sait. C’est pour ça qu’il est meilleur que vous.

Point fort – Les journaux le tiennent au chaud dans les cols.
Point faible – La crise de la presse papier.


3 – Les filles (de BMX XXX) : le cyclisme distingué



BMX XXX

Je vous l’accorde, les filles (peu vêtues) de BMX XXX sont plutôt adeptes du freestyle et des figures acrobatiques avec leurs vélos. Mais hé, ces filles extrêmement distinguées peuvent également faire leurs preuves sur la Grande Boucle. Comment voulez-vous que les autres coureurs puissent se concentrer quand, en se retournant pour vérifier s’ils ont réussi à creuser l’écart, ils assistent à un tel spectacle ? Difficile. Les concurrents n’ont plus qu’à se débarrasser de leurs tenues de cyclistes et rouler tout nu pour faire jeu égal. Sauf le casque. Bien sûr. Safety first.

Point fort – Distraction des autres coureurs.
Point faible – Engelures partout sur le corps dans les descentes.


2 – Doc Louis (de Punch Out!!) : l’équipier ultime



Doc_Louis
Vous vous souvenez, dans Punch Out!! sur NES, de votre entraîneur ? Celui qui vous faisait courir comme un dératé, pendant que lui, traquilou, était sur son vélo, à la cool ? Hé bien en fait, ce n’était pas particulièrement pour vous faire suer entre deux combats, c’était pour que, lui, puisse participer à la Grande Boucle ! Doc Louis avait donc lui aussi des ambitions sportives. Et au vu de la façon dont il est capable d’emmener les plus gringalets au sommet de leur carrière sportive, ne vous en faites pas qu’il sera capable de transformer n’importe quelle lanterne rouge en maillot jaune en moins de 2 saisons.

Point fort – Très bon pour emmener les autres dans sa roue.
Point faible – Un peu trop porté sur les barres chocolatées.


1 – Elliott (d’E.T. L’extraterrestre) : il survole la course



ET_GBA
Elliott de l’adaptation d’E.T. sur Game Boy Advance a trouvé une astuce. Lisez bien le règlement du Tour. Vous verrez qu’il n’existe aucune règle concernant le fait de transporter un Extraterrestre nomophobe dans le panier de son vélo. C’est donc l’opportunité rêvée pour Elliott de briller et de prendre une avance considérable sur ses adversaires en s’envolant vers les hauteurs dès les premières montées. Tout le monde sait que les maillots jaunes se gagnent dans les cols. Et puis, maillot jaune à 10 ans, ça serait un véritable exploit.

Point fort – Il vole. IL VOLE, LES GARS.
Point faible – La CIA qui le traque en permanence peut gêner le peloton.

stopwatch 4 min.