[Allez Mich’ Mich’] Michel Ancel attend les prochaines consoles pour Beyond Good & Evil 2

Par Corentin le

Ça faisait un petit moment qu’on avait plus entendu parler de Beyond Good & Evil, la licence dont les protagonistes ont étrangement tous des jambes et des bras.

BG&E2-5ans

IGN a attrapé Michel Ancel pour lui poser quelques questions, le week-end dernier à San Francisco, lors d’un event Rayman Legends.

L’idée à retenir, c’est que BG&E 2 est trop ambitieux pour les consoles actuelles. On n’en verra donc pas la couleur avant la PS4 et la Xbox One.

Je crois que nous faisons quelque chose de trop grand pour cette période. Honnêtement, c’était trop difficile de le faire pour les consoles [actuelles]. Je ne dis pas que les consoles ne sont pas assez bien, je ne dis pas que les équipes ne sont pas assez talentueuses, mais vous devez adapter ce que vous voulez et la console en elle-même.

Je pense qu’avec ces nouvelles consoles qui arrivent, oui, nous voulons essayer de nouveau de faire ce jeu. Je dirais que c’est même surprenant à quel point nous le voulons. Pas seulement pour une suite, mais quelque chose qui peut rendre toutes les idées qu’on a eues pour le premier épisode possible avec ces nouvelles consoles.

La liberté est l’idée maîtresse que Michel Ancel souhaite intégrer à la seconde itération de Beyond Good & Evil.

Dans ce genre de jeu, quand vous enquêtez dans l’histoire, vous ne voulez pas enquêter dans une histoire qui a été écrite par le développeur. Mon sentiment, c’est qu’on a envie d’enquêter avec sa propre façon de procéder. J’aime l’idée d’être libre dans les choix de ses véhicules, de s’envoler au loin avec un vaisseau, tout ce genre de choses…

C’était un peu comme ça dans le premier Beyond Good & Evil, mais pas autant qu’on l’aurait souhaité. J’aime l’idée que si on veut voler d’une ville à l’autre, d’une planète à l’autre, ça soit quelque chose que l’on puisse faire. Cette liberté combinée avec l’univers de Beyond Good & Evil est vraiment difficile à faire.

Sinon hein, toujours pas d’idée de quand Michel et ses collègues vont se mettre vraiment à bosser sur le jeu, ni de quand on en aura un peu plus à se mettre sous la dent pour patienter, comme un petit trailer ou une image. Parce qu’il commence à s’en être passé, du temps, depuis ce fameux teaser de 2008

On est nombreux à attendre la suite de Beyond Good & Evil. Alors, Mich’ Mich’, si tu nous écoutes…

stopwatch 2 min.