[Aimons-nous !] EA ne favorise pas Microsoft par rapport Sony

Par Henri le

Parmi les nombreuse exclus présentées par Microsoft pour sa Xbox One, plusieurs d'entre elles étaient estampillées Electronic Arts. Mais la firme affirme très bien s'entendre avec...

Parmi les nombreuse exclus présentées par Microsoft pour sa Xbox One, plusieurs d’entre elles étaient estampillées Electronic Arts. Mais la firme affirme très bien s’entendre avec Sony.

EA_Microsoft

En proposant gratuitement une version numérique de FIFA 14 à tous les acheteurs de la Xbox One, mais pas de la PS4, Electronic Arts semble avoir passé un accord intéressant avec Microsoft, qui devrait attirer des joueurs hésitants de son côté.

La firme de Redmond s’est aussi procuré l’exclusivité de Titanfall (qui sera aussi adapté sur pc), un des titres phares de l’E3 et de la gamescom. On a également appris que les DLC de Battlefield 4 seraient disponibles en premier sur les consoles Xbox. Peggle 2 et Plant vs Zombies : Garden Warfare suivront le même chemin.

pack-xbox-one-fifa-14

Certains gamers se demandent donc si EA ne favoriserait pas Microsoft. Et c’est Frank Gibeau, une des têtes pensantes de la société qui a mis les choses au clair

« Nous ne changeons pas notre politique “d’agnostisme” envers les plateformes. Une des choses qui m’a frappé durant cette semaine, c’est la perception qu’on eu les gens d’un accord avec un de nos partenaires. Ils ont cru que c’était une stratégie, et c’est une erreur de notre part. Il n’y a aucune stratégie. »

Frank Gibeau
Frank Gibeau

Frank Gibeau a d’ailleurs ajouté que la Xbox et la PS4 étaient « très importantes » pour EA, et qu’il souhaitait que les deux machines connaissent un grand succès.

« Sony a géré sa transition vers la next-gen de manière exceptionnelle. Leur hardware est bon, ils sont disciplinés, très clairs dans leur offre et dans leur politique. Ils préparent des choses merveilleuses avec les développeurs indépendants. Je ne peux pas être plus comblé par ce qu’ils font. »

Il n’oublie pas non plus de signaler que « de potentiels contrats d’exclusivités » étaient aussi possible avec Sony.

Pas folle la guêpe !

stopwatch 6 min.