En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des Wii Fit (il paraît)

Par Corentin le

Nicole Walthert n’est pas une retraitée comme les autres. Elle a inventé Wii Fit il y a près de 28 ans. En tout cas, c’est ce qu’elle clame. Wii Fit, c’est un des nombreux cartons casual de la Wii. Sorti en 2008 en Europe accompagné d’une stratégie marketing rondement menée, le jeu et son accessoire, […]

Nicole Walthert n’est pas une retraitée comme les autres. Elle a inventé Wii Fit il y a près de 28 ans. En tout cas, c’est ce qu’elle clame.

Wii_Fit_madeinFr

Wii Fit, c’est un des nombreux cartons casual de la Wii. Sorti en 2008 en Europe accompagné d’une stratégie marketing rondement menée, le jeu et son accessoire, la fameuse Wii Balance Board, se sont écoulés à hauteur de 22,75 millions d’exemplaires dans le monde. Une broutille.

De son côté et 28 ans avant la sortie de cet énorme succès de Nintendo, il y a Nicole Walthert, kinésithérapeute et d’ostéopathe de son état. L’oeuvre de sa vie, c’est le Bull-Test, une planche de bois montée sur ressorts et affublée de niveaux à bulles. On monte dessus et l’équilibre qui est demandé permet à l’utilisateur d’adopter une posture idéale pour le dos. Ce plateau, dont le concept est de lutter contre le mal de dos, a même été sanctionné au Concours Lépine d’une médaille de bronze, et a logiquement fait l’objet d’un brevet. Nicole Walthert peut même se targuer d’en avoir vendu 2 000.

Au moment où Nintendo sort Wii Fit sur le vieux continent, un ami lui signale et l’ingénieuse se sent évidemment flouée en reconnaissant dans la Wii Balance Board, son précieux Bull-Test devenu Lift-Gym grâce à l’ajout de capteurs plus précis que de simples niveaux à bulles, bien que la Wii Balance Board ne contienne pas de ressort.

Son avocat, Philippe Fouché annonce alors qu’il laisse la possibilité à Nintendo de proposer une solution à l’amiable. Mais rien n’a changé depuis 2010 et Nintendo ne souhaite pas commenter cette histoire. En attendant, la kinésithérapeute a déjà dépensé plus de 50 000 euros en démarches diverses pour la revendication de ses droits. Elle ne demande pourtant pas grand-chose, explique-t-elle au Figaro.fr, qui nous rapporte cette histoire.

Ils m’auraient demandé d’acheter mon brevet, je leur aurais donné au prix d’un studio.

[…]

Si je récupérais ne serait-ce qu’un euro sur chaque vente, je serais dédommagée. Et je payerais des impôts dessus. La France y perd donc de l’argent !

Elle a d’ailleurs envoyé une lettre à Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, pour lui demander d’agir en sa faveur, en vain. Le 1er juillet dernier, elle a reçu l’intention de délivrance de l’Office européen des brevets, signifiant que le brevet européen pour son invention est sur le point d’être délivré. Son action en justice va ainsi reprendre d’ici l’année prochaine.

On ne sait pas si la justice donnera raison à l’ingénieuse ostéopathe. Il est vrai que la Wii Balance Board peut sembler très proche de son concept de planche d’équilibre, mais il revient de préciser que le produit Wii Fit vient conjointement avec son jeu et ses différents exercices. La Wii Balance Board en elle même ne sert à rien, contrairement au Lift-Gym.

> Merci au Figaro.fr pour cette insolite histoire.

stopwatch 7 min.