Et un smartphone casher pour Israël !

Smartphone

Par Elodie le

Les voix de la technologie ne sont plus impénétrables pour les religions de ce monde. Il y a deux jours, on vous parlait du Père Gil Florini faisant messe à Nice pour bénir les smartphones et tablettes de ses pauvres pêcheurs, voici désormais qu’Israël s’apprête à accueillir son premier smartphone casher !

Quel intérêt me direz-vous et à qui s’adresse t-il ?

aventures-de-rabbi-jacob-07-g

Les haredim sont des juifs ultra-orthodoxes qui s’interdisent toutes pensées et activités impures susceptibles de les pervertir, les smartphones faisant donc partie du lot (non pas en tant qu’objet mais par ce qu’il permet de faire). La société israélienne de téléphonie mobile, Rami Levy Communications, a décidé de leur venir en aide en commercialisant un smartphone 100 % casher, c’est-à-dire répondant aux lois religieuses juives.

Ce téléphone sera un Nexus 4 dont le software (le système d’exploitation donc) sera le plus soft et épuré possible : pas de réseaux sociaux, de navigateur ou de téléchargement d’applications possible via Google Play… Google Play étant lui-même banni du téléphone. Logique. Une véritable ascèse… Comme l’explique Shlomi Gulian, directeur général de Rami Levy Communications, au site internet juif américain The Forward, « Nous vendons le téléphone de Google sans Google ». Google likes this… ou pas !

Autant prendre un téléphone basique, pourquoi choisir un smartphone ? Sur ce téléphone, les haredim pourront en fait accéder à l’Afik Store, une alternative à Google Play  comprenant  700 applications « dûment approuvées par un comité de rabbins », selon Le Monde. Elles proposeront en grande majorité des applications religieuses (comme « l’étude quotidienne d’un texte du Talmud ou des recueils de chants d’action de grâces« ) mais fourniront également des services bancaires ainsi qu’une navigation limitée.

Ces smartphones casher se différencieront de ceux déjà présents dans le commerce (hors Israël) avec une fonction SMS et mail, la société visant les religieux ayant rejoint le monde du travail. Bien qu’ils soient minoritaires au sein de leur communauté actuellement, la société Rami Levy espèrent que d’autres actifs viendront grossir les rangs d’une communauté de haredim représentants 9 % des 8 millions d’Israéliens.

Pour autant, le succès de ce smartphone pourrait être limité, même avec un prix d’appel situé entre 1 550 et 1 900 shekels (322 et 395 euros environ). Ouriel, vendeur de téléphonie de Jaffa Street (artère commerçante de Jérusalem) reste dubitatif et concède au Monde« A ce prix-là, ça ne va pas exploser. Les religieux ne sont pas riches, ils cherchent toujours les appareils les moins chers. »

Source Le Monde et Frandroid.com