[Pas que Samsung] Benchmarks : la quasi-totalité des constructeurs Android trichent

Smartphone

Par Olivier le

Il y a décidément quelque chose de pourri au royaume des constructeurs de terminaux Android. Samsung n’est pas le seul à s’« arranger » avec la réalité des benchmarks : ce sont en fait la quasi-totalité des fabricants qui tripatouillent les applications de mesure de performance.

perfs

Le site AnandTech, qui le premier a repéré les petites « manigances » de Samsung en juin à propos du Galaxy S4, a plongé tête la première dans des mesures de performance pour de nombreux smartphones et tablettes. Résultat : la plupart des terminaux testés motorisé par un processeur Snapdragon (600, 800) ou Samsung (Exynos) trompent une partie ou la totalité des outils de tests de performance du marché. Seuls Motorola, Google (Nexus 4 et 7) et Apple ne semblent pas s’adonner à de telles pratiques.

Samsung, qui a une fois de plus été pris la main dans le sac hier avec le Galaxy Note 3, est assez réactif : si les applications 3DMark et Geekbench 3 n’ont pas droit à leurs optimisations, c’est en revanche bien le cas avec le nouveau phablette.

Toute cette débauche de ressources pour bien paraître dans les classements en vaut-il réellement la peine ? En moyenne, les gains (virtuels pour la plupart) en terme de performance ne s’établissent qu’entre 0 et 5% pour les CPU, et 10% pour les GPU. Au finale, c’est l’expérience utilisateur qui prime, et c’est bien là où les constructeurs devraient investir.

 

Source: Source