Sous la Surface 2, des vis et de l’adhésif

Tablettes

Par Olivier le

La Surface 2 est à peine disponible que déjà, on peut en admirer les entrailles. iFixit s’est une fois de plus livré à son jeu favori consistant à démonter les nouveaux bidules électroniques, et la nouvelle tablette de Microsoft ne fait pas exception à la règle. D’emblée, la mauvaise nouvelle est que la Surface 2 […]

La Surface 2 est à peine disponible que déjà, on peut en admirer les entrailles. iFixit s’est une fois de plus livré à son jeu favori consistant à démonter les nouveaux bidules électroniques, et la nouvelle tablette de Microsoft ne fait pas exception à la règle.

ISqBSSEK35SutNcL

D’emblée, la mauvaise nouvelle est que la Surface 2 ne se destine pas aux bidouilleurs : il est très difficile d’accéder aux composants, voire de l’ouvrir tout simplement. C’était déjà le cas de la première génération, et sans surprise, la Surface 2 écope de la mauvaise note de 1/10 en terme de « réparabilité ».

L’écran est composé de deux couches fusionnées : un LCD et la vitre en verre. De fait, il faudra tout remplacer si un de ces composants venait à casser. Les nappes internes sont susceptibles d’être coupées lors de la procédure d’ouverture, tandis qu’à l’intérieur, c’est la fête à l’adhésif, y compris pour maintenir l’écran et la batterie. On compte aussi 90 vis à l’intérieur… pas question d’en perdre une seule !

Tout cela est malheureusement monnaie de plus en plus courante dans les tablettes. L’iPad se montre lui aussi particulièrement délicat à dépiauter (note de 2/10). Pour le reste, la Surface 2 embarque un processeur Core i5-4200U, 128 Go de SSD Hynix, ainsi que 4 Go de RAM comme convenu.


Source: Source