[Pénurie organisée] Petites boutiques : « On avait pas loin de 90 réservations de PS4, on aura que 5 consoles pour le jour de la sortie »

Par Corentin le

Les revendeurs indépendants affirment qu’ils ne seront pas fournis en PS4 au profit des chaînes et des grandes surfaces.

PS4boutiques

Les consoles de prochaine génération arrivent, les tensions autour de leur vente aussi. Le site Reviewer a interrogé des revendeurs indépendants de jeux vidéo. Tout ce qui n’est ni une chaîne (comme Micromania ou GameCash) ou une grande surface (comme Carrefour ou Auchan). Le constat des tenants de ces petites boutiques est clair : ils ne recevront pas, ou très peu, de PS4.

Pourtant, les fournisseurs leur ont promis il y a encore peu un nombre d’unités correspondant aux réservations que ces boutiques ont enregistré. Récemment, on leur a juste dit qu’en fait non, il n’y aurait pas le nombre de consoles prévues. D’où une certaine forme d’incompréhension et d’énervement, d’autant que l’annulation de ces commandes correspond à l’annonce de nouvelles arrivées de PS4 dans d’autres grandes enseignes de jeu vidéo.

On avait pas loin de 90 réservations de consoles calées auprès de notre fournisseur. Il y a encore 15 jours, [le fournisseur] nous assurait que nos quantités seraient livrées, que ce serait à 100 % sûr, qu’il y avait des réunions et qu’il n’y avait aucune raison qu’on ne soit pas livré.

[Sauf qu’il y a] une semaine de ça, on nous annonce qu’on aura que cinq consoles pour le jour de la sortie. On nous explique que les quantités ont été limitées, et que c’est comme ça et pas autrement. Au final, on aura cinq consoles pour le lancement.

Reviewer montre également un rapport de force écrasant entre ces petites boutiques et les grandes surfaces qui vendent les consoles à des prix dérisoires et qui « s’en fichent de ne pas gagner d’argent dessus tant que la maman va aller faire ses courses et acheter son pain en même temps ».

Ça devient dingue. Sur une PS4, on gagne 5 euros ! On va arrêter de vendre du neuf, tout simplement, parce qu’on ne gagne plus d’argent.

Pas de console et pas assez de marge, on voit mal comment ces boutiques pourraient être motivées pour vendre des PS4. Ou des Xbox One d’ailleurs. La marge reste en effet plus importante sur le marché de l’occasion, qui reste la source principale de revenus pour ces magasins.

En tout cas, c’est bien une pénurie qui risque de se profiler. Car au-delà du nombre global de PS4 disponibles en France le jour de sa sortie, le nombre de points de vente pour la récupérer semble bien faible.

Un bien beau bazar en vue.

> N’hesitez pas à lire le témoignage en entier sur Reviewer.fr

stopwatch 2 min.