L’Armée va changer son logiciel défaillant Louvois pour la solde des militaires

Business

Par Pierre le

En 2011, le ministère de la Défense mettait en place le logiciel Louvois dans son système pour faciliter le paiement des militaires. Un logiciel qui a été beaucoup critiqué durant les deux dernières années. Aujourd’hui, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a indiqué qu’un nouveau système informatique allait être mis en place.

Le marquis de Louvois, qui a donné son nom au logiciel
Le marquis de Louvois, qui a donné son nom au logiciel

C’est pendant un discours devant le 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM) que le ministre a annoncé l’abandon de Louvois. La raison est simple : le logiciel empilait les erreurs. Soldes non payées ou au contraire, paies beaucoup trop importantes, retard dans les paiements, etc. Le logiciel, qui à la base devait faciliter les choses, aurait coûté la bagatelle de 480 millions d’euros à l’État et a suscité la colère des familles de militaires.

Car derrière le désastre humain de Louvois – tous ces militaires, toutes ces familles qui se sont retrouvés dans la difficulté, à un moment ou à un autre, à cause de l’absurdité d’un système de rémunération mal conçu et d’un logiciel qui dysfonctionne – il y a aussi une catastrophe budgétaire

a indiqué le ministre. Louvois sera donc remplacé par un logiciel neuf qui sera conçu comme un programme d’armement et devra être testé et validé par l’Armée dans un délai d’un an. Le déploiement se fera lui dans un délai de deux ans.

Une preuve qu’un logiciel mal conçu et connaissant de lourds dysfonctionnements peut susciter bien des dégâts à une échelle nationale. En attendant la mise en place d’un nouveau système, l’Armée continuera à utiliser Louvois.

Source: Source