[Impressions] Yaiba: Ninja Gaiden Z – Manque plus que les T-Rex communistes de l’espace [Xbox 360]

Par Corentin le

Yaiba: Ninja Gaiden Z vous permettra de découper du zombie à la vitesse d’un shinobi bionique.

YNGZ_imp0

Dans les locaux de la Team Ninja, on s’est posé une question fondamentale : qu’est-ce qui est à la mode en ce moment ? La réponse est les zombies et les comics. Ils se sont alors dit que faire un Ninja Gaiden avec des zombies dans un univers comics était une bonne idée. Après avoir joué au jeu, on ne peut pas vraiment les contredire.

On ne joue pas Ryu, comme dans les précédents épisodes, mais un de ses malheureux adversaires défait au combat : Yaiba. Au début de l’aventure, Yaiba se réveille avec un bras et un œil bionique dans un immeuble rempli de morts-vivants. On a donc un ninja-cyborg qui tue des zombies en quête de vengeance. Plus pulp tu meurs.

"Ça va couper, chérie."
« Ça va couper, chérie. »

Nos deux armes principales sont le katana (avec un petit et un gros coup) et une chaine. Avec ça, il faut faire des combos et esquiver les coups adverses. Ultra classique, mais aussi ultra efficace. À l’instar d’un Metal Gear Rising, il faudra se servir de ses ennemis pour récupérer de la vie. Après avoir pris un certain nombre de dégâts et pendant un très court instant, les zombies peuvent être exécutés. Si l’occasion est saisie, l’ennemi ainsi oblitéré lâchera forcément un objet de soin. La défense par l’attaque, dans les beat’em all, en général, ça marche bien et ça incite à l’action plutôt qu’à l’immobilisme.

Si rien n’est incroyablement innovant, mais bien huilé, l’aspect graphique est quant à lui un peu plus original. Cel shaddé à fond, il offre un rendu comics assez convainquant. Il se marie très bien avec les choix d’ennemis et d’environnements. Même les cutscenes, dévoilant l’histoire dont on se fiche un peu, sont composées de cases à peine animées dont le découpage rappelle furieusement un album de comics.

Le sang est rouge. Comme le raptor.
Le sang est rouge. Comme le raptor.

Le sang et la violence sont tellement assumés et tellement présents qu’ils en deviennent cartoonesque. On sourit devant certains ennemis, comme ces zombies-clowns qui vous attaquent en faisant des pirouettes dignes d’une danseuse étoile. C’est tellement assumé de toute façon que tout peut passer. Le jeu a même plutôt intérêt à jouer dans la surenchère puisqu’il y puise une partie de son intérêt. Pastiche jusqu’au bout, il va même jusqu’à proposer des phases rétro.

Yaiba: Ninja Gaiden Z promet d’être un beat’em all sympathique. Pas révolutionnaire, pas honteux. Il satisfera les fans de grosses bagarres et les fans de films de série Z.

Yaiba: Ninja Gaiden Z est prévu sur Xbox 360, PS3, PC et iOS, pour le 28 février 2014.

stopwatch 3 min.