Se justifier de la durée de vie des jeux ? Une honte d’après ce développeur

Par Henri le

Les récentes déclarations de Game Informer concernant la durée du prochain MGS : Ground Zeroes ont perturbé beaucoup de joueurs. Mais ce développeur estime que Kojima...

Les récentes déclarations de Game Informer concernant la durée du prochain MGS : Ground Zeroes ont perturbé beaucoup de joueurs. Mais ce développeur estime que Kojima n’a pas à se justifier.

Massimo Guarini / Crédit Photo : DR
Massimo Guarini / Crédit Photo : DR

Twitter est le réseau social tendance pour exprimer son indignation. Et Massimo Guarini, directeur de Shadows of the Damned et de Murasaki Baby, l’a bien compris. Au courant de la controverse qui entoure Metal Gear Solid : Ground Zeroes, le prochain jeu d’Hideo Kojima, il s’est fendu d’une phrase assassine à l’égard des joueurs.

Que les créateurs doivent se justifier sur la longueur de leurs jeux, c’est une des plus grosses erreurs de notre industrie.

Des propos qui complètent ceux de Jordan Amaro, designer chez Kojima Production, qui avait expliqué que la durée de vie d’un titre n’était pas automatiquement liée à sa qualité. Il avait d’ailleurs cité des jeux comme Dear Esther et Journey pour affirmer ses dires.

mgsvgz_ss_game_001

Ces messieurs oublient peut-être le prix de vente de MGS : Ground Zeroes, qui oscille entre 20 et 40 € selon la plateforme et le format. Une somme qui dépasse celle demandée pour les jeux déjà cités.

Les développeurs doivent-ils tenir compte de la durée de vie de leurs titres ?

 

 

stopwatch 8 min.