1 français sur 4 utilise aujourd’hui des objets connectés

Gadget

Par Gregori Pujol le

Le Syntec Numérique fait le point sur la connaissance et l’équipement des Français sur les objets connectés, pour la nouvelle édition du baromètre de l’innovation avec BVA (Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 973 Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet les 6 et 7 février 2014).

En tête d’affiche lors du dernier CES de Las Vegas, les objets connectés cachent une révolution technologique sans précédent qui touche avant tout les usages au quotidien (numériques). Le marché des objets connectés fait d’ailleurs partie des 34 plans d’actions sélectionnées par le Gouvernement pour réindustrialiser la France. Près d’un quart des interrogés déclare aujourd’hui utiliser des objets connectés, en grande partie pour faciliter leur vie de tous les jours (23%). Ils les adoptent également pour surveiller leur santé (21%), se déplacer (20%), ou se protéger (14%). Les objets au service des performances sportives (bracelets fitness, raquette, chaussures..) arrivent quant à eux au bas de l’échelle puisque seulement 9% d’entre eux déclarent en être équipés.

objetco


Si les secteurs d’application des objets connectés sont multiples, une grande majorité des Français souhaitent qu’ils soient développés en priorité pour la santé (64%) et la sécurité (60%). La « maison intelligente » recueille quant à elle l’intérêt de 30% des interrogés qui désirent l’amélioration des technologies de leur vie domestique. On retrouve ensuite la mobilité (22%) et le sport (6%), jugés moins essentiels et plus accessoires. Près de 90% des personnes interrogées considèrent le développement des objets connectés comme une véritable avancée. En revanche, si 20% d’entre eux les perçoivent comme un progrès qu’ils sont prêts à adopter sans aucune nuance, 49% estiment que ces technologies sont encore trop chères ou trop compliquées à utiliser (15%). A l’inverse, seulement 12% des Français assimilent ce développement à un danger, en partant du postulat que les objets connectés ont la capacité de recueillir et d’analyser des informations personnelles et confidentielles.

Et vous, utilisez-vous au moins un objet connecté ?