Critique : La grande aventure Lego – Un film qui casse des briques

Cinéma

Par Pierre le

Un film sur les Lego ? Quelle drôle d’idée. Pourtant Warner l’a fait. La maison de production a donné carte blanche à Phil Lord et Chris Miller pour ce projet. Le résultat ? Un film animé qui mélange casting de rêve, prouesses techniques et grand n’importe quoi. Mais un grand n’importe quoi dans le bon sens du terme.

Voici Emmet, notre héros
Voici Emmet, notre héros

Critique garantie sans spoilers

Emmet est un personnage de Lego normal. Ouvrier dans la ville Lego, il passe sa vie à suivre les plans fournis par les autorités pour construire des immeubles. Un jour, il tombe par accident sur un artefact étrange. Un artefact qui lui causera bien des ennuis. En effet, le méchant Lord Business, qui veut DÉTRUIRE LE MONDE (on vous avait dit qu’il était méchant), lancera son armée à ses trousses. L’artefact d’Emmet est en effet le seul moyen de mettre un terme aux plans de Business. Dans sa quête, il sera aidé par la jeune Cool-Tag et par le prophète Vitruvius.

Le scénario est simple et c’est tant mieux. Pourtant, il réserve assez de rebondissements pour être intéressant. Il n’est néanmoins qu’un prétexte pour mettre notre héros dans des situations les plus burlesques les unes que les autres. Car oui, tel est bien le but de La Grande Aventure Lego : faire rire le spectateur, quel que soit son âge. Lego fait partie de ses films à double lecture qui plaisent aux petits et aux grands. Les enfants raffoleront des aventures d’Emmet. Les adultes repéreront tous les clins d’œil, parfois très bien cachés, disséminés un peu partout dans les répliques et décors ainsi que les critiques parfois acerbes sur notre monde contemporain. D’ailleurs, chaque réplique fait mouche, les gags retombant rarement à plat.

Les décors sont faits avec de vrais Lego
Les décors sont faits avec de vrais Lego

Autre point intéressant, la véritable intégration du concept Lego dans le scénario. La grande aventure Lego n’est pas qu’un simple film avec des personnages issus de la marque danoise. Non, le concept même des Lego, de la construction, de la création à partir de rien est au centre de l’aventure. On adore également le casting de fou furieux du film. Batman, Gandalf, Superman et bien d’autres. Si vous pensiez les avoir tous vu dans la bande-annonce, vous risquez d’avoir des surprises.

De bric et de broc

La véritable claque du film, c’est bien entendu son visuel. Chris Pratt et Phil Miller auraient pu être tentés par le tout 3D. Mais non. Énormément de plans, surtout les gros plans, sont filmés image par image avec de vraies pièces de Lego. L’équipe du film a donc construit de véritables décors avec les petites briques, en y intégrant parfois un fond 3D. Et ils se sont amusés, la quasi totalité des décors regorgeant de détails et de clins d’oeil. Pour les plans plus ambitieux ou plus mouvementés, c’est de la 3D qui a été utilisée. Certes, on voit la différence, surtout au niveau de l’animation, mais il faut tout de même avoir l’œil.

On le conçoit, le film n’est pas parfait. Par exemple, l’intrigue se suit à un rythme effréné, tellement effréné que les rares moments de calme nous semblent très longs. On regrette également quelques longueurs sur la fin et le design de certains personnages. Lord Business, notamment, aurait mérité un look plus emblématique. Mais on chipote.

Batman est de la partie
Batman est de la partie

Verdict

La Grand Aventure Lego, c’est LE film que vous devez aller voir si vous adorez les Lego. Véritable déclaration d’amour à la firme et à l’imagination des fans de Lego, le film réussit parfaitement sa mission de divertissement. Même si vous n’aimez pas particulièrement les Lego, le film a des atouts pour vous séduire et vous faire rire. C’est simple, pendant la grosse heure et demie du film, vous aurez de nouveau dix ans. Une excellente surprise.

http://www.youtube.com/watch?v=NebLEBYigm4