Un bras robotisé pour un batteur amputé

Robots

Par Auré le

Amputé de l’avant-bras droit suite à un accident survenu il y a 2 ans, Jason Barnes a continué à jouer de la batterie en utilisant diverses prothèses rudimentaires.

Ayant réussi, malgré son handicap, à intégrer l’institut de musique et des médias d’Atlanta, celui-ci a fait la rencontre de Gil Weinberg, directeur et fondateur du Centre des technologies de la musique de Géorgie qui s’est donné pour objectif de développer pour lui une prothèse d’avant-bras d’un nouveau genre.

Equipée de deux baguettes au fonctionnement très différent, la prothèse permet à Jason de contrôler le toucher et la vitesse de l’une d’elles à l’aide des impulsions électriques de son biceps tandis que la seconde baguette reste quant à elle complètement autonome. Capable d’analyser le rythme du batteur ainsi que celui des musiciens environnement grâce à une série de microphones, la seconde baguette serait ainsi capable d’adapter sa cadence grâce à un algorithme modelé sur la musique de monstres sacrés du jazz tels que John Coltrane et Thelonious Monk.

S’intéressant aux rapports entre la musique et les technologies, Gil Weinberg affirme que la combinaison entre l’homme et la machine à travers cette prothèse ferait de Jason Barnes une sorte de « batteur surhumain » capable de jouer avec aisance certains airs de jazz particulièrement difficiles à maitriser grâce à ses deux baguettes.

La prothèse devrait être présentée au public par Jason Barnes lui-même lors du festival des sciences d’Atlanta le 22 mars. En attendant, vous pouvez toujours découvrir les performances du batteur dans la suite.

jason barnes

)

source 2

Source: Source