Ubisoft : « Les joueurs ne veulent pas tous des tronçonneuses et des filles en bikini »

Par Henri le

Jade Raymond, à la tête du studio Ubisoft de Toronto, s’est récemment exprimée sur les stéréotypes récurrents du jeu vidéo.

Jade Raymond
Jade Raymond

Interviewée par The Grid, Jade Raymond, qui dirige actuellement le studio d’Ubisoft à Toronto, a tenu à s’exprimer sur les stéréotypes populaires, qui gangrènent selon elle le jeu vidéo.

Je n’aime pas le principe qui consiste à dire que tous les joueurs veulent des grosses tronçonneuses et des filles en bikini. J’ai envie de dire : Vraiment ? Tous les gamers ne sont pas des adolescents, et même ces derniers veulent plus que ça.

Alors que l’interviewer laissait entendre que la plupart des héros étaient des « emotionless assholes », que nous traduirons par sagouins sans cœur, Raymond a admis qu’il fallait que ces poncifs soient modifiés.

« Cela doit changer n’est-ce pas ? » a-t-elle déclaré en ajoutant que même les héros de films d’action traditionnels avaient évolué pour devenir des personnages plus complexes.

juliet_starling_sexy_chainsaw__fondo_rosa_bikini__by_jg4-d6chi70

Le monde du jeu vidéo est aussi en train de s’améliorer. On commence à voir de la variété. Grand Theft Auto a fait du bon travail de ce côté-là, en choisissant des personnages principaux vraiment intéressants lors des derniers épisodes, comme cet immigré en qui personne ne croyait (Niko Bellic dans GTA IV). Mais il n’y a toujours pas de jeu où on peut incarner une vieille dame. C’est mon rêve.

On espère que Raymond, qui travaille actuellement sur Assassin’s Creed Unity, continuera à casser ces stéréotypes sur sa propre franchise, qui s’est tout de même écoulée à 73 millions d’exemplaires.

stopwatch 4 min.