Orange apporte le LTE Broadcast à Roland Garros

Smartphone

Par Anh Phan le

Je ne vais rien vous apprendre sur Roland Garros, on est dans la dernière ligne droite et si tout se passe bien, un des quatre tournoi...

Je ne vais rien vous apprendre sur Roland Garros, on est dans la dernière ligne droite et si tout se passe bien, un des quatre tournoi du Grand Chelem de Tennis se terminera ce dimanche. Dans tous les cas, c’est lors de cette édition 2014 qu’Orange a décidé de tester en live le LTE Broadcast ou de son nom commercial, la 4G Multicast.

image

Mais d’abord, qu’est-ce que le LTE Broadcast ? C’est une technologie qui fait partie intégrante de la norme LTE (ou 4G chez nous) et qui permet de pousser du contenu plus facilement. Dans la vie de tous les jours, vous ne verrez pas forcément l’intérêt du LTE Broadcast parce que chaque individu a une utilisation unique de son smartphone ou de sa tablette. Maintenant, prenez l’exemple d’un gros stade de foot ou d’un tournoi comme Roland Garros. Vous êtes au dernier rang tout en haut des gradins du court Philippe Chatrier mais le réseau LTE vous permet quand même de voir en live la retransmission TV du match en cours ou même d’autres matchs à côté.

image

image

Pourtant, il y a tellement de monde que le réseau LTE autour du stade devrait saturer, mais vous arrivez quand même à avoir votre contenu vidéo comme si c’était la TNT ou la radio… Comment se fait-ce ? Eh bien c’est le principe du LTE Broadcast, cela fonctionne un peu comme la TNT sauf qu’on est sur le réseau 4G/LTE. Le fournisseur de contenu diffuse ainsi en continue et les smartphones et/ou tablettes ne font que recevoir le flux de contenu. Ainsi, au lieu d’avoir un flux distinct pour chaque utilisateur qui se connecte à une antenne 4G, on a un seul flux pour plusieurs utilisateurs. D’après Orange, à partir de 3 utilisateurs en Unicast sur un même contenu, le passage en Broadcast devient plus intéressant pour l’opérateur.
Vous pouvez ainsi imaginer les avantages pour les opérateurs, les fournisseurs de contenus et les utilisateurs finaux. Le LTE Broadcast réduit ainsi les congestions réseaux lors des périodes de forte affluence et permet ainsi la diffusion de contenus live sans modifier le réseau déjà en place et de manière beaucoup plus stable. Pour les plus techniques d’entre vous, tout est une histoire de fréquence. Dans la pratique, et pour cette démo à Roland Garros, Orange utilisé seulement 50% de la fréquence allouée à la 4G pour le broadcast de contenus. Du coup, il restait 50% pour les autres usages dits “Unicast” et donc plus classiques.

Screen Shot 2014-06-04 at 23.09.28

Screen Shot 2014-06-04 at 23.09.43

Pour en revenir à Orange, l’opérateur historique français a déployé cette fameuse technologie LTE Broadcast à Roland Garros, en partenariat bien évidemment avec la FFT et France Télévisions mais aussi Alcatel- Lucent, Expway, Media Excel, Qualcomm Technologies Inc. et Sequans pour la partie réseau. Ainsi, avec un smartphone ou une tablette compatible, vous pouvez regarder n’importe quel flux en HD proposé par France Télévisions via la 4G/LTE et ce, sans aucun ralentissement et malgré le monde en ce moment à Roland Garros. Pour l’avoir donc découvert et expérimenter aujourd’hui, je vous avoue que c’est assez impressionnant !

image

A toute heure de la journée, on pouvait choisir le flux qu’on voulait en 4G et on récupérait instantanément le contenu avec une qualité optimale. Pour Roland Garros, Orange a choisi un débit vidéo de 2,5 Mb/s et je n’ai pas noté une seule fois une chute de débit. Alors oui, sur une écran de 32″ ou plus, on pouvait voir de la pixellisation mais sur un smartphone comme le Samsung Galaxy Note 3, il n’y avait aucun soucis. Mais il n’y avait pas que la vidéo, l’application mise en place pour le test par Orange permettait aussi d’avoir accès à des statistiques des matchs en questions mais aussi à de petits jeux et autres quiz.

image

image

Mais ce n’est qu’un début et lors d’une conférence avec Qualcomm hier, le fondeur américain imaginait déjà d’autres cas d’utilisation. Une des premières utilisations avait déjà été présenté par Qualcomm lors des CES et MWC de cette année. L’exemple concernait le SuperBowl. Imaginez-vous être dans le stade et à n’importe quel moment, vous pourrez accéder au multi-angle d’une action, au ralentis et autres. Un pur cauchemar pour Michel Platini et l’UEFA ! Dans tous les cas, si la technologie est prête, tout va dépendre maintenant des opérateurs et des fournisseurs de contenus et là, ça ne risque pas d’être la partie la plus facile.

Screen Shot 2014-06-04 at 23.09.57