Neutralité du Net : Anonymous soutient l’action #OccupyGoogle

culture geek

Par Elodie le

Le groupe Anonymous a annoncé sur Twitter l’opération Occupy Google sur le campus de la firme à Mountain View, siège du géant américain. En cause ?...

Le groupe Anonymous a annoncé sur Twitter l’opération Occupy Google sur le campus de la firme à Mountain View, siège du géant américain. En cause ? Les efforts à minima de Google pour protéger la Neutralité du net.

C’est par ce tweet qu’Anonymous a annoncé le début de l’opération #OccupyGoogle. Les manifestants, qui n’étaient qu’une vingtaine selon les médias locaux, exigent de la compagnie de « prendre des mesures et protéger la neutralité du net ».

Las, quelques heures plus tard, les occupants ont été délogés par la police et les services de sécurité de Google, 10 personnes auraient été arrêtées.

« Les actions valent plus que les mots ». C’est en gros le leitmotiv des Anonymous et d’Occupy Google qui reproche à la firme de se parer de belles intentions pour l’image mais de ne rien entreprendre par les actes. Et d’être, au contraire, un « master of Washington influence ».

Pour relayer leur action, le groupe a lancé un site, occupygoogle.org. Il y précise ses revendications pour un “Internet libre et ouvert” et prévoit d’ores et déjà une « journée d’action » le 10 juillet avec plusieurs manifestations organisées et coordonnées en faveur de la neutralité du net.

Leur demande à Google se résume en 3 points :

1- Un black out complet de leur site pour une journée, remplacer la Home par un lien renvoyant aux pétitions en cours et à la page commentaires de la FCC.
2- Ajouter un lien sur la page d’accueil afin d’informer les visiteurs et leur relayer les pétitions en ligne
3- Sensibiliser les utilisateurs sur cette question et les moyens qu’ils ont pour combattre.

occupygoogle_anonymous
capture d’écran – Occupy Google

Comme l’explique le site Occupy Google :

Pour la neutralité du net

Nous cherchons à créer et à maintenir un internet qui agit comme une zone de liberté d’expression, un espace horizontal de communication et de partage d’informations, et un bien public.
Pour cela, il y a quelques principes simples que nous devons maintenir en place. Le principe de base de la neutralité du net, qui est en question actuellement, est que les FAI doivent traiter l’ensemle du trafic de manière égale, indépendamment du destinateur, du contenu ou de l’utilisation qui en est faite.
Nous voulons conserver Internet comme un réseau qui permet à tous utilisateurs un accès égal à la parole et à l’écoute. C’est grâce à cela qu’Internet a supporté des groupes marginaux, a fourni une plateforme de communication aux mouvements politiques, et favorisé les innovations dans le domaine des technologies et des services.

Mise à mal ces derniers mois par la FCC (Federal Communication Commission) – dont le président souhaite instaurer un Internet à deux vitesses (les FAI pourront proposer un traitement préférentiel contre rémunération), la neutralité du Net est au cœur des préoccupations pour tous les acteurs du secteur. Récemment encore, les géants du web, dont Google, sont entrés dans la bataille via une lettre ouverte adressée à la FCC dans laquelle ils l’appellent à défendre ce principe.

« Selon les récentes actualités, la Commission a l’intention de proposer des règles qui permettraient aux opérateurs télécoms et aux FAI de discriminer aussi bien techniquement que financièrement les sociétés Internet et de leurs imposer de nouveaux droits. Si elles s’avèrent vraies, cela représente une grave menace pour Internet ».

Les manifestants considèrent donc que les mots c’est bien, les actes c’est mieux.

Source: Source