56% des détenteurs de forfait 4G ne voient pas de différence dans l’utilisation de leur smartphone !

Smartphone

Par JDG Media le

Plus d’un an après l’ouverture national du réseau 4G des opérateurs historiques, Prixtel, l’opérateur de téléphonie s’est intéressé avec Ipsos de plus près à l’adoption de la 4G par les Français et à l’évolution de leurs usages. Sur un panel, 17% ne savent toujours pas à quoi correspond la 4G. Etude réalisée du 19 au 23 septembre 2014 auprès de 1 011 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgées de 16 à 75 ans issu de l’Access Panel online France d’Ipsos.

4g1


Alors que depuis ce début d’année, l’ensemble des opérateurs français disposant de la 4G oriente leur communication autour des différentes composantes de leurs forfaits 4G, il ressort cependant de cette étude qu’à peine plus de la moitié des Français, soit seulement 64% associent la 4G à plus de débit. A noter également que le niveau de connaissance soit plus élevé sur la tranche des 16-34 ans, en effet 71% des Français âgés entre 16-34 ans répondent correctement contre 61% des 35-75 ans. Il est en est de même sur la répartition hommes-femmes, 68% des hommes associent la 4G à plus de débit contre 60% des femmes.

Prixtel a également voulu décrypter leur passage sur un forfait 4G, à noter pour ces réponses qu’un répondant ayant un forfait 4G peut ne pas être utilisateur de 4G si son smartphone n’est pas compatible. Dans l’étude réalisée sur l’adoption de la 4G, 25 % des répondants affirment avoir un forfait 4G avec une part plus importante chez les hommes : 30% contre 21% des femmes. Reste à savoir comment en ont-ils bénéficié ? Dans les 25% possédant un forfait 4G, 18% ont pu en profiter sans démarche particulière. Leur forfait habituel a en effet automatiquement basculé sur le débit plus élevé. Et pour seulement 7%, cela a été par choix.

Pour plus de la moitié des répondants, soit 60%, ils déclarent ne pas avoir de forfait 4G aujourd’hui et ne pas avoir l’intention d’y souscrire dans les 6 mois à venir contre 15% d’entre eux à vouloir y souscrire sur cette même période.

Parmi les détenteurs de smartphone avec un forfait 4G, 44% des répondants voient une nette différence dans leurs usages contre 40% à ne voir aucune différence. 16% d’entre eux ont un forfait 4G mais ne peuvent aujourd’hui bénéficier du très haut débit car leur smartphone n’est pas compatible.

Parmi les détenteurs de smartphone compatible 4G et forfait 4G associé, 56% déclarent que leurs usages n’ont pas évolué. Ils sont parmi ces répondants, 11% à estimer regarder plus de vidéos et 32% à surfer plus sur Internet.