[Impressions] Call of Duty Advanced Warfare : Enfin le retour en grâce ?

Par Henri le

À un mois de sa sortie sur console next-gen et PC, pas besoin d’être devin pour savoir que le prochain épisode de Call of Duty est attendu au tournant. Mais la franchise peut-elle nous étonner à nouveau ?

7135_08_0011_s20140903-0031

Le futur a toujours été une des plus grandes sources d’inspiration du monde du jeu vidéo. Après dix ans de Seconde Guerre Mondiale et de conflits actuels, la franchise Call of Duty a passé le cap avec le très moyen Black Ops 2, et espère bien enfoncer le clou avec Advanced Warfare. Comme d’habitude, le solo court et (espérons) tonitruant devrait vite laisser place à de grosses parties en multi. Un mode que nous avons récemment pu essayer, et qui propose quelques nouveautés bienvenues.

La première, c’est bien évidemment l’arrivée d’un système de déplacement beaucoup plus souple. Exosquelette oblige, le soldat que vous incarnez peut effectuer des bonds dantesques, mais aussi de courtes accélérations sur terre et dans les airs. Une vraie révolution pour la série puisque cela permet de développer un gameplay tout en verticalité. Même les vétérans devront revoir leurs habitudes, mais c’est exactement ce qu’on attendait d’un nouvel épisode. Quelques mois après Titanfall, l’effet de surprise est atténué, mais sachez tout de même que les deux titres sont assez différents sur ce point précis. Si le premier opte pour une très grande fluidité, Call of Duty conserve une certaine lourdeur. L’impression de porter une combinaison imposante (mais utile !) est bien rendue, mais les joueurs auront peut-être besoin d’un temps d’adaptation.

7135_08_0037_s20140903-003

Plus que jamais, cet épisode est celui de la personnalisation. Si cet aspect était déjà présent depuis un moment déjà, COD : Advanced Warfare pousse le principe encore plus loin puisqu’il est désormais possible de modifier 13 éléments d’un même personnage (contre 10 dans l’épisode précédent). Armes, killstreak, casques, gants… les possibilités sont quasi infinies (Activision annonce deux milliards de possibilités) et on se demande encore si le tout sera parfaitement équilibré.

À l’écran ça donne parfois un mélange visuel un peu particulier. Certaines armes au design ancien s’insérant assez mal avec le look futuristique de l’ensemble. Profitons-en pour signaler que les graphismes sont (enfin) plus fins dans l’ensemble. Les maps sont d’ailleurs agrémentées d’évènements in-game assez efficaces, comme par exemple un tsunami qui déferle sur les joueurs.

COD-600x326

Chaque fin de partie s’accompagne d’un Supply Drops aléatoire (qui fait partie du système de personnalisation). Grossièrement, plus un joueur joue, plus il gagne. Les Supply Drops peuvent contenir tout et n’importe quoi, des armes personnalisables ou des pièces d’équipement uniques plus ou moins rares, mais tous augmentent la renommée et le prestige des joueurs en multijoueur. Dans les faits, cela insuffle un petit côté loterie assez plaisant.

En plus des modes dits classiques (Match à mort par équipe, Capture du drapeau, Domination…) cette nouvelle itération propose également des nouveautés comme le mode Momentum, une version remaniée du War classique, mais aussi d’autres comme Kill Confirmed ou Uplink. Le premier vous demande de récupérer la dog tag d’un ennemi que vous venez d’éliminer. Dans les faits, ça parait simple, mais lorsqu’une partie de la map est disputée, cela prend des airs d’Il faut sauver le soldat Ryan. Le second nommée Uplink ravira les amateurs de Speedball, (ou du très mauvais Rollerball) puisqu’il consiste à marquer des points en lançant un drone en forme de balle à travers le but adverse, représenté par un halo de couleur.

CoD-AW_Riot_Gun-Blazing

Un touchdown, c’est-à-dire un saut en possession de la balle à travers le halo rapporte deux points, alors qu’un lancer n’en rapporte qu’un. Lorsque vous êtes le porteur du drone, vous ne pouvez pas utiliser d’arme, mais vos adversaires font tout pour vous tirer dessus. Vous pouvez en revanche vous passer « la balle » tout en sautant, et créer des stratégies assez amusantes. Ce mode peut paraître un peu étrange sur le papier, mais fonctionne très bien manette en main, et permet réellement de casser avec la monotonie des autres parties.

Une sorte de Handball militarisé qui résonne finalement comme une bonne surprise. L’arrivée de ces nouveaux modes devrait en tout cas ravir les initiés, trop habitués à des affrontements de base.

Quoi qu’on en dise, Call of Duty : Advanced Warfare devrait amener un réel changement à la franchise. Plus fin, plus rythmé, cet épisode explore de nouvelles pistes sans changer l’ADN du jeu de base. Les anciens réfractaires ne seront pas plus séduits qu’avant, mais l’immense base de joueurs potentiels pourrait bien être intéressée par ce retour en force.

stopwatch 4 min.