C’est mal barré pour avoir d’autres films se déroulant dans la Terre du Milieu

Cinéma

Par Pierre le

Le 10 décembre prochain sort The Hobbit, La Bataille des Cinq Armées. Ce volet est le dernier épisode de la trilogie Hobbit et le dernier film se déroulant dans l’univers de la Terre du Milieu. Il n’y en aura certainement pas d’autres.

readImage

S’il y a quelques jours, Ian McKellen (Gandalf) a indiqué qu’il aimerait beaucoup continuer l’aventure, Peter Jackson vient clarifier l’avenir de la licence au cinéma. Selon le réalisateur Neo-Zélandais qui a pris la parole pendant une conférence de presse, il n’y aura aucun autre film sans l’accord de la Fondation Tolkien, chapeautée par Christopher Tolkien.

Les droits cinématographiques de Bilbo le Hobbit et du Seigneur des Anneaux ont en effet été vendus par Tolkien dans les années 60, ce qui n’est pas le cas des autres œuvres de l’auteur, publiées de manière posthume. Pour avoir le droit à d’autres films, il faudra donc que Christopher Tolkien accepte de laisser Jackson puiser dans les œuvres de son père. On ne vous cache que c’est mal barré.

Premièrement, Tolkien est toujours en procès contre New Line Cinema a propos des royalties de la saga, qu’ils n’aurait pas touché. De plus, Christopher n’est pas réellement fan de l’adaptation.

Pour rappel, le fils de Tolkien avait accordé un entretien au Monde il y a deux ans. Dans cet article, il n’y allait pas de main morte sur le travail du père Jackson. Morceaux choisis :

Ils ont éviscéré le livre, en en faisant un film d’action pour les 15-25 ans. Et il paraît que Le Hobbit sera du même acabit.

Tolkien est devenu un monstre, dévoré par sa popularité et absorbé par l’absurdité de l’époque. Le fossé qui s’est creusé entre la beauté, le sérieux de l’œuvre, et ce qu’elle est devenue, tout cela me dépasse. Un tel degré de commercialisation réduit à rien la portée esthétique et philosophique de cette création. Il ne me reste qu’une seule solution : tourner la tête

Screenshot3

Néanmoins, si Tolkien est furieux de la façon dont l’oeuvre de son père a été adaptée, il admet tout de même que les films ont boosté la vente des livres, avec par exemple une augmentation de 1000 % des ventes après la sortie de La Communauté de l’Anneau en 2001.

Vous l’aurez compris, pour avoir d’autres films se déroulant dans la Terre du Milieu, ça va être difficile…

Source: Source