[BiTS] Star Wars, Le Seigneur des Anneaux, de la nécessaire traduction aux erreurs d’adaptation

culture geek

Par Elodie le

Du livre à l’écran il y a souvent un monde, même un univers monde, qui parfois, se retrouve très mal traduit quand il n’est pas mal adapté, voire les deux. Bref tour d’horizon avec certaines des œuvres les plus cultes de la culture populaire.

BiTS_translator_traduction_adaptation

Retour vers le futur : lorsque Marty est recueilli par le père de sa future mère, celle-ci ne connaissant pas son identité le nomme Pierre Cardin en référence au nom inscrit sur ses sous-vêtements. Dans la version originale Marty porte des caleçons Calvin Klein. Cette marque étant encore peu connue en France, Pierre Cardin fut préféré.

De même dans Demolition Man lorsque l’on aperçoit l’enseigne Pizza Hut en remplacement de Taco Bell, chaîne ultra connue outre Atlantique mais pas dans d’autres contrées.

Voici pour l’exemple classique de besoin d’adaptation pratique. Passe encore, celles-ci ne modifiant pas la compréhension de l’intrigue. Là où le bat blesse c’est lorsque les traductions ou adaptations dénaturent le propos même de l’auteur.

Certains prendront pour exemple Le Seigneur des Anneaux, Pierre me confirmant qu’il pourrait écrire une thèse sur les erreurs de traductions et toutes les adaptations faites entre les livres et les films afin de les rendre plus « digestes ».
Alors oui, c’est un bien pour ceux n’ayant jamais lu les bouquins, pour les autres, ces arrangements sont vécus le plus souvent comme une trahison de l’esprit originel de l’œuvre. Par exemple, la Communauté de l’Anneau a été rebaptisée la Fraternité de l’Anneau ou le mot « departure » traduit en « mort », le traducteur ne sachant pas au départ que les elfes étaient immortels.
Le Seigneur des Anneaux a d’ailleurs déjà eu plusieurs traductions.

seigneur-des-anneaux-1-51-g

Star Wars enfin dont la plupart des noms ont été traduits lors de la sortie française du film. Ainsi le Faucon Millenium est devenu le Millenium Condor (pourquoi ? Cela reste un mystère), Chewbacca s’est vu rebaptisé Chictaba (ou Chico pour les intimes. Traduction littéraire de Chewbacca diminutif de Chewing Tobacco, mâcher du tabac qui se disait aussi chiquer à l’époque), Luke Courleciel (traduction de Skywalker vous l’aurez compris), Han Solo est devenu Yan Solo, R2-D2 dans la version originale est devenu D2-R2 en français et C3PO, Z6PO (dans la prélogie ils ont conservé les noms originaux), et le père de Luke (celui qui crie au spoil je l’étrangle), l’impérial Darth Vader est devenu Dark Vador uniquement en France ou encore le Governor Tarkin qui s’est vu rebaptiser Seigneur Tarkan mais aussi la fameuse Étoile Noire qui se nomme en réalité The Death Star.

On pourrait enfiler les exemples comme des perles sur un collier, mais on préfère vous laisser avec le dernier épisode de BiTS, intitulé « Translator » et qui revient sur ces nécessaires traductions et adaptations avec les erreurs qui les accompagnent parfois, plus par méconnaissance de l’œuvre intégrale et l’univers monde, parfois non encore écrit dans sa totalité, que par soucis d’efficacité.

« La traduction des univers monde, implique-t-elle le droit à l’erreur ? »