Comparatif : 5 smartwatches sous Android Wear

Depuis quelques années, les montres connectées, dites “swartwatches”, se démocratisent. Elles mettent en exergue leurs qualités de praticité, de connectivité et surtout d’accessibilité. Dévoilées pour la plupart dans de célèbres salons sur les nouvelles technologies, elles permettent un accès plus simple aux tâches légères que les smartphones font tourner. Ainsi, les notifications, les messages, les appels et l’affichage de l’heure et de la date peuvent être contrôlés par ces petits appareils.

Ce comparatif se veut, en outre, informatif. Sur le banc d’essai se dressent cinq montres connectées : les LG G Watch R, la Galaxy Gear Live de Samsung, la Moto 360 de Motorola, la Sony Smartwatch 3 et l’Asus ZenWatch.

comparo-smartwatch-androidwearv2

1/ LG G Watch R

LG G Watch R 2

Présentée lors de l’IFA de Berlin en septembre 2014, la LG G Watch R tourne sous Android Wear. Ce système d’exploitation dérivé du fameux Android est conçu pour les objets connectés et notamment les smartwatches. Il s’articule autour de Google Now, l’assistant personnel du géant américain, adapté aux écrans de petite taille.

La principale particularité de la LG G Watch R est sa forme circulaire, s’opposant aux smartwatches de type carré comme la Gear S ou encore la ZenWatch. Aussi, cette montre est en concurrence directe avec la Moto 360 de Motorola. L’appareil succède à la G Watch de forme carrée qui était la première montre connectée sous Android Wear. Ce deuxième essai s’avère plus concluant que le premier, notamment au niveau de la réactivité et de l’autonomie. Toutefois, cette dernière reste perfectible sur certains points. Cela dit, le système répond rapidement et correctement, sans latences particulières.

Son écran bénéficie d’une technologie Poled, permettant de réduire quelque peu l’épaisseur de l’appareil ainsi que de proposer de meilleures couleurs. Cette dalle de 1,3 pouces, d’une définition de 320 par 320 pixels, offre une meilleure qualité d’affichage, par rapport à la LG G Watch. En effet, cette dernière ne disposait que d’un écran d’une définition de 280 par 280 pixels. En outre, le design quelque peu sportif (“sportswear”) est assez réussi, tout comme les finitions. Néanmoins, le prix de lancement de 269 euros reste élevé, heureusement qu’elle est aujourd’hui proposée bien moins chère.

Par ailleurs, les capteurs présents sont suffisants, bien qu’il manque un capteur de luminosité ambiante. Le cardio-fréquencemètre et le podomètre permettent de glaner quelques informations à propos de la condition physique de l’utilisateur. D’autre part, la montre connectée peut se relier à un smartphone via Bluetooth 4.0. De plus, la LG G Watch R bénéficie de la norme IP 67, lui permettant de résister à la poussière et à l’eau.

Spécifications techniques :

-Écran tactile capacitif de 1,3 pouces, de technologie Poled
-Définition de 320 x 320 pixels (246 pixels par pouce)
-Système d’exploitation Android Wear
-Processeur Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz
-Mémoire vive de 512 Mo
-Capacité de stockage interne de 4 Go
-Batterie de 410 mAh
-Dimensions de 4 centimètres de largeur, 5 centimètres de hauteur et 1 centimètre d’épaisseur
-Poids de 62 grammes
-Prix de lancement de 269 euros / Prix constaté aujourd’hui : 209 euros

2/ Samsung Gear Live

unnamed (39)

Délivrée avec le système d’exploitation Android Wear, la Gear Live de Samsung est une montre connectée élégante, dévoilée au Google I/O 2014. Certifiée IP 67 (résistance à l’eau et aux poussières), elle arbore un design “premium” et une finition en métal qui séduiront le grand public.

Le bracelet en plastique déçoit par sa qualité moyenne. Il peut, toutefois, être retiré et remplacé. Comme la plupart des montres connectées, l’autonomie de la Gear Live est un de ses principaux désavantages. Il sera, en effet, compliqué d’atteindre plus d’une journée et demie en utilisation classique, et moins si les capteurs, surtout le cardio-fréquencemètre, sont très sollicités. L’écran, le design, les finitions et la réactivité forment le quatuor d’attractivité de cette montre. La gestion des notifications, la reconnaissance vocale et l’efficacité de l’assistant “Google Now” viennent s’ajouter à ces atouts.

Spécifications techniques :

-Écran tactile capacitif de 1,63 pouces, de technologie Super AMOLED
-Définition de 320 x 320 pixels
-Résolution approximative de 278 pixels par pouce
-Système d’exploitation Android Wear
-Processeur quadruple-cœur Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz
-Mémoire vive de 512 Mo
-Capacité de stockage interne de 4 Go
-Batterie de 300 mAh
-Dimensions de 37,9 x 56,4 x 8,9 mm
-Poids de 59 grammes
-Prix de lancement de 199 euros / Prix constaté aujourd’hui : 179 euros

3/ Motorola Moto 360

motogen

La Moto 360 de Motorola se distingue par sa forme circulaire et son design. Elle concurrence la LG G Watch R, arrivée plus tard sur le marché. Elle tourne sous Android Wear, le système d’exploitation de Google.

Disposant d’un écran tactile de 1,56 pouces, d’une définition de 320 par 290 pixels, le terminal délivre un affichage de qualité, s’appuyant sur une luminosité satisfaisante. Son style classique, renforcé par l’effet que donne la forme circulaire, a séduit le grand public. Il se démarque des autres designs des concurrentes. De surcroît, le bracelet est en cuir. Toutefois, la “barre” noire située sous l’écran est assez déroutante.

En outre, la réactivité générale est correcte, voire bonne. De plus, la Moto 360 bénéficie d’une dalle Corning Gorilla Glass 3, qui la protège des rayures. Par ailleurs, les cadrans sont personnalisables, via une application nommée “Connect”, disponible sur le Google Play Store. L’autonomie est très décevante : elle n’atteint qu’une journée en utilisation intensive. Ce point négatif ternit les similitudes de cette montre connectée et des montres classiques, qui étaient pourtant nombreuses (design, personnalisation des cadrans, etc.). Il est à noter que la Moto 360 bénéficie de la norme IP 67, certifiant sa résistance à l’eau et aux poussières.

La Moto 360 est une bonne solution pour les utilisateurs en quête d’une montre pas trop éloignée des montres classiques. En effet, le design et la personnalisation des cadrans permettent de donner l’illusion de posséder une montre au design « presque » similaire à la majorité des montres non connectées du marché.

Spécifications techniques :

-Écran tactile capacitif de 1.56 pouces, de technologie LCD
-Définition de 320 x 290 pixels (277 pixels par pouce)
-Système d’exploitation Android Wear
-Processeur TI OMAP 3
-Mémoire vive de 512 Mo
-Capacité de stockage interne de 4 Go
-Batterie de 320 mAh
-Dimensions de 46 millimètres de diamètre par 11,5 millimètres de hauteur
-Poids de 49 grammes
-Prix de lancement de 299 euros / Prix constaté aujourd’hui : 249 euros

4/ Asus ZenWatch

unnamed (40)

L’Asus ZenWatch tournant sous Android Wear est le premier modèle de montre connectée du fabricant taïwanais. Présentée à l’IFA 2014, elle s’appuie sur un design élégant, avec un bracelet en cuir et de superbes finitions. Ce design presque luxueux s’avère être le principal atout de l’appareil.

La réactivité générale est assez bonne, tout comme l’affichage en plein air. L’écran dispose de la technologie AMOLED, permettant une plus faible consommation électrique et un meilleur affichage des tons noirs. L’autonomie reste, encore une fois, un point négatif, qui touche d’ailleurs la plupart des montres connectées. La montre est certifiée IP 55, donc résistante aux poussières et éclaboussures d’eau. En outre, les matériaux utilisés sont remarquables : du cuir pour le bracelet, du métal pour le cadran. L’affichage est, par ailleurs, satisfaisant.

Spécifications techniques :

-Écran tactile capacitif de 1,63 pouces, de technologie AMOLED
-Définition de 320 x 320 pixels (278 pixels par pouce)
-Système d’exploitation Android Wear
-Processeur Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz
-Mémoire vive de 512 Mo
-Capacité de stockage interne de 4 Go
-Batterie de 370 mAh
-Dimensions de 51 millimètres par 39,9 millimètres par 7,6 millimètres
-Poids de 75 grammes
-Prix de lancement de 229 euros / Prix constaté aujourd’hui : 219 euros

5/ Sony Smartwatch 3

SmartWatch-3-SWR50-black-1240x840-79054d32a0d13a97bedae3d0b12f62af-79054d32a0d13a97bedae3d0b12f62af

La troisième Smartwatch de Sony succède aux deux premières montres connectées du même nom. Elle s’avère être idéale pour accompagner les sportifs dans leurs activités. La Smartwatch 3 est la première montre de Sony sous Android Wear.

L’autonomie est l’un des principaux atouts de cette montre. En effet, elle atteint deux jours en utilisation normale, ce qui dépasse la majorité des montres connectées du marché. De plus, elle est certifiée IP 68, donc protégée contre les poussières et submersible à plus de 1 mètre et pendant 30 minutes. En outre, l’affichage en plein air est correct, ce qui permet aux sportifs d’accéder à leur montre dans toutes les conditions. Néanmoins, le design, les couleurs de l’écran et le manque de cardio-fréquencemètre déçoivent. Cela dit, le GPS intégré permet de consulter leurs déplacements et leur localisation.

Destinée aux sportifs, son autonomie, sa certification IP, sa luminosité en extérieur et son GPS intégré satisferont également la plupart des utilisateurs.

Spécifications techniques :

-Écran tactile capacitif de 1.6 pouces
-Définition de 320 x 320 pixels (283 pixels par pouce)
-Système d’exploitation Android Wear
-Processeur ARM A7 quadruple-cœur cadencé à 1,2 GHz
-Mémoire vive de 512 Mo
-Capacité de stockage interne de 4 Go
-Batterie de 420 mAh
-Poids de 45 grammes
-Prix de lancement de 230 euros / Prix constaté aujourd’hui : 189 euros

Conclusion

La Sony Smartwatch 3 est le meilleur modèle pour les sportifs, par son autonomie, son affichage en plein air, son GPS intégré et sa certification IP 68. Toutefois, son design peut être repoussant aux yeux des amateurs d’esthétique. La Moto 360 et l’Asus ZenWatch pourront satisfaire la plupart des utilisateurs grâce à leur design premium, mais leur autonomie reste décevante. La LG G Watch R semble la plus polyvalente, alors que la Samsung Galaxy Gear Live, l’une des premières montres sous Android Wear reste un bon rapport qualité-prix.

Article rédigé par Hadrien D.