Google veut créer la ville du futur à Mountain View

Ville de Geeks

Par Pierre le

La Silicon Valley est le théâtre d’immenses projets architecturaux en ce moment. Apple construit son donut géant et Mark Zuckerberg veut fonder Facebookville. Aujourd’hui, c’est Google qui présente son projet.

Charleston-South_Exterior_NW-Plaza

Un projet fou, pharaonique, titanesque et surtout quasi-utopique. Un projet qui a pour but de remplacer les locaux actuels situés à Mountain View. Et ce projet a été présenté aux officiels de la ville. Google en profite également pour dévoiler son projet aux internautes.

Un projet composé d’immenses serres modulables, avec des bureaux « à ciel ouvert » à l’intérieur. Le but est de connecter les employés à la nature, avec des baies vitrées qui laisseront passer le soleil, mais qui permettront également de contrôler l’environnement intérieur, comme la température et le taux d’humidité.

Charleston-South_Interior_Cycle Track

A l’intérieur des serres, les employés pourront circuler comme ils le souhaitent (à pied, à vélo, en Google Car, en Hoverboard…), les bâtiments leur offrant un vaste espace. Notons également ce projet ne sera pas fait exclusivement pour les employés. En effet, Google compte bien accueillir les habitants de la ville de Mountain View avec tous les commerces et parcs qui se feront une place dans ces serres.

Un projet fou imaginé par les architectes Bjarke Ingels et Thomas Heatherwick.

Source: Source

10 réponses à “Google veut créer la ville du futur à Mountain View”

  1. Et tout ça financé par la publicité… j’avais un pressentiment après leurs dernières annonces qui vont dans tous les sens (automobile, médecine, internet en Afrique etc..) mais là, ça se confirme: ils ont pris le melon chez Google. Ils deviennent mégalo.

    Au lieu de vouloir faire des trucs futuristes, ils feraient bien de revoir leur cours d’Histoire pour avoir une idée de comment se finissent les projets utopiques de « vivre ensemble » dans l’entreprise. Si l’idée d’origine de Monsieur Gaudin en Picardie il y a 150 ans a connu un certain succès, cela n’a pas été le cas pour les autres…

  2. Au-delà du « c’est super chouette » et tout, est-ce que c’est vraiment le bon emplacement pour des projet pharaonique comme ça ?
    Avec le Big One qui pourrait arriver n’importe quand, ça me ferait mal de voir un truc ultra moderne s’écrouler comme ça. (même si, en même temps, c’est normal pour ces boîtes de construire ça près de leur siège, je sais bien)

  3. Si la « google police » sera aussi présente et virulente dans cette ville qu’elle est actuellement sur leur campus bon courage pour le soit-disant vivre ensemble ! (cf special investigation : les géants du net)
    HS:
    Je sais pas ce que vous en pensez mais :
    -police privée
    -caméras de surveillance
    -badgeage permanent
    -interdiction de parler boulot aux journalistes et personnes lambda
    -services (bus, cantines, garde d’enfant, etc..) privés et réservé aux employés
    -villes autarciques d’employés
    C’est moi ou ça ressemble de plus en plus à une secte leurs machins ?

  4. Ça me fait beaucoup penser à l’ecoquartier de l’Union qui sort actuellement de terre dans la Métropole Lilloise.
    Déjà qu’à Lille il y en a pour 230 M€ alors là.. ça va faire mal 😡

  5. Les villes « privées » imaginées et crées par des entreprises existent depuis plusieurs décennies.
    On peut noter l’échec d’utopie comme Fordlandia au début du siècle dernier, il y en a quelques unes qui tiennent le coup, comme le cas de la ville imaginée par Walt Disney et qui est gérée par la Corp qui se trouve sur un terrain appartenant entièrement à la compagnie.

    Ce concept nous est un peu étranger car la manière dont les territoires sont aménagés et gérés aux USA diffère beaucoup des pays européens.

  6. Je pense que c’est une bonne idée pour mieux développer des idées tranquillement. Cela me rappelle la série Eurêka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *