La dernière minute du mois de juin aura 61 secondes

Science

Par henel le

lapin_alice2

Il se pourrait bien que nous rajoutions une seconde de plus à la dernière minute du mois de juin: les horloges atomiques ne seraient pas sur le même créneau que la rotation irrégulière de la Terre.

Dans le monde entier, la dernière minute du 30 juin (celle de 23h59) avant de passer au premier juillet sera rallongé d’une seconde. Chez nous, cet étirement du temps aura lieu entre 01h59 et 2 heures du matin le premier juillet.

Mais ne nous le cachons pas: cette nouvelle ne va pas changer notre quotidien. Non. Pour autant, ce n’est pas le cas par exemple pour les scientifiques, comme l’explique Daniel Gambis, directeur du Service de la Rotation de la Terre à l’AFP.

« Les grands systèmes de navigation par satellites, les systèmes de synchronisation des grands réseaux d’ordinateurs devront prendre en compte cette modification sous peine d’encourir des ‘bugs » – Daniel Gambis

Rajouter cette seconde, c’est remettre sur la même ligne le Temps Universel (TU) basé sur la rotation de la Terre et le Temps Atomique International (TAI). En effet, lors de la création du Temps universel Coordonné en 1972, il était convenu que l’écart entre les deux ne devait pas dépasser 0,9 seconde.

Cet événement s’est produit pour la dernière fois au 30 juin 2012. Et depuis 1972, ce sont 25 secondes qui ont été intercalées (26 avec la seconde de ce mois-ci). Voici une vidéo explicative réalisée par l’AFP à l’occasion de la seconde supplémentaire du 30 juin 2012.

Source: Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *