[Lexique] C’est quoi le “retrogaming” ?

Par Gaylord le

Le retrogaming est une façon de concevoir le jeu vidéo comme une pratique old school. On peut diviser le public du retrogaming en deux catégories.

retrogaming

Il y a ceux pour qui le jeu vidéo fait partie de l’Histoire. Certaines personnes et organismes possèdent un instinct de conservation suffisamment développé pour conserver bornes d’arcade et consoles de jeux. Elles les remettent en état et les mettent à disposition de ceux que ça intéressent lors de conventions ou d’expositions. À plus petite échelle, certains se contentent de rallumer de temps en temps leurs vieilles Game Boy ou possèdent quelques jeux qu’ils ont aimé dans leur enfance et dont ils ne se sépareraient pour rien au monde. On ne leur a rien demandé mais lorsqu’ils font ça, ils font du retrogaming.

Pouce en l’air pour : les associations de type MO5, les salles d’arcade avec des bornes historiques, les initiatives culturelles comme l’exposition au MOMA, les livres qui racontent le jeu vidéo, les gens qui collectionnent ce qu’ils aiment.

Puis, il y a ceux pour qui le retrogaming est un business lucratif. Ces personnes ont compris comment jouer sur la fibre nostalgique et n’hésitent pas à tirer de toute leur force dessus pour vous délester de vos économies, quitte à vous écœurer à vie de ces belles madeleines. Éditeur, développeur, boutiques spécialisées, le retrogaming attire toujours plus de renards au fur et à mesure que le jeu vidéo se popularise.

À jeter aux lions : les livres opportunistes qui ne font qu’établir des listes de jeux « à faire », tout le business des boutiques spécialisées/sites d’enchères/marchés aux puces autour du retrogaming, les gens qui pillent les rayons d’Akihabara parce que c’est cool de posséder toutes les copies d’un jeu pour soi, les gens qui collectionnent seulement pour spéculer, les ventes aux enchères officielles du jeu vidéo.

Retrouvez tout notre lexique dans la catégorie lexique (bah oui)