Il est possible de pirater une arme à feu connectée

Gadget

Par Pierre le

Aujourd’hui, tout est connecté. Par exemple, nous vous avions parlé du système ShotView de la société texane TrackingPoint. Ce viseur connecté vous permet par exemple de le relier à un affichage tête haute (ATH), d’effectuer des calculs précis pour atteindre votre cible ou même de calculer votre trajectoire au millimètre près. Aujourd’hui, deux hackers indiquent qu’il est tout à fait possible de pirater ce dispositif, et ça fait peur.

CR : Greg Kahn/Wired
CR : Greg Kahn/Wired

Runa Sandvik et Michael Auger ont en effet trouvé un moyen de pirater l’arme, selon Wired. Les deux pirates vont présenter leur méthode lors de la Black Hat Conference qui se tiendra dans 15 jours à Las Vegas. Ils expliqueront comment ils ont réussi a pirater le système en utilisant sa connexion Wifi, et expliqueront également l’intérêt pour une personne mal intentionnée d’effectuer ce genre d’action.

Le piratage du système connecté de Tracking Point pourrait permette de brouiller le système. Pire, il serait également possible, selon Runa Sandvik et Michael Auger, d’empêcher l’arme de tirer, ou au contraire de l’obliger à faire feu. Mais ce qui fait le plus froid dans le dos, c’est le fait que les hackers sont tout à fait capables de modifier la trajectoire d’une balle.

Le couple de Hacker présentera donc en détail son piratage lors de la conférence et nous montre un peu ce que cela peut donner dans cette vidéo.

Source: Source