Les US utilisent twitter pour détecter les tremblements de terre

Sur le web

Par Antoine le

L’USGS, l’organisme de surveillance géologique américain a commencé à utiliser les données de Twitter pour détecter les tremblements de terre. C’est un post sur son blog que le réseau social explique comment l’agence utilise ses données publiques pour traquer les séismes.

Screen_Shot_2015-09-30_at_4.07.16_PM

L’USGS dispose de plus de 2000 détecteurs en temps réel, principalement répartis sur le territoire américain, ce qui laisse une grande partie de la planète sans détecteur. En revanche, la planète est recouverte de millions de personnes utilisant le réseau social. Et même si l’agence n’a pas tout de suite vu un moyen fiable de détecter les séismes dans les données de Twitter, elle s’est vite rendu compte après quelques comparaisons avec ses données à elle que les données de l’oiseau bleu étaient extrêmement fiables.

Pour arriver à ces résultats, il a fallu regarder les tweets envoyés par les personnes se trouvant dans la zone d’un tremblement de terre. Ces derniers tweetent majoritairement de très courts messages, l’agence a donc limité sa détection aux messages de moins de 7 mots. Les gens twittant des chiffres ou des liens ont aussi beaucoup moins de chance de faire partie de ceux parlant d’un tout nouveau séisme et ont donc aussi été retirés des messages utiles à la détection de séisme. Une fois ces filtres en places, le système s’est révélé très efficace pour la détection de tremblements de terre.

Cependant, ce système ne peut pas gérer les zones peu ou non peuplées comme les océans et ne détecte pas non plus les séismes de faible amplitude, peu ressentis par l’homme.

Source: Source