Electronic Arts veut lui aussi son GTA… Ou son Assassin’s Creed

Par Henri le

EA a beau régner sur le très fructueux monde des simulations sportives (hors basket), la firme a bien l’intention de proposer elle aussi une aventure comme celles de Rockstar ou Ubisoft.

Patrick Soderlund / Crédits : DR
Patrick Soderlund / Crédits : DR

Bien qu’EA soit un véritable poids lourd de l’industrie, force est de constater que l’entreprise américaine n’a pas sa propre grande franchise de jeu d’action dans son catalogue. Si elle n’est pas avare en FPS, en jeu de course ou en simulations sportives, aucun de ses produits ne ressemble vraiment à GTA, Assassin’s Creed ou même Batman. Interviewé par IGN, Patrick Soderlund, vice-président exécutif d’EA, a expliqué qu’il faudrait remédier à cela.

« Si vous vous intéressez à une des parts importantes de l’industrie, c’est-à-dire le jeu d’action, vous verrez que l’on en fait pas beaucoup. […] EA n’est pas connu pour faire des jeux d’action gigantesques comme Assassin’s Creed, Batman ou encore Grand Theft Auto. […] La stratégie qu’on voudrait appliquer serait d’étendre ce catalogue-là, afin d’apporter aux joueurs du contenu qu’i n’ait jamais été vu avant. »

jade+raymond

Des déclarations qui coïncident parfaitement avec l’émergence de Motive, le nouveau studio de l’entreprise américaine. Il est d’ailleurs dirigé par Jade Raymond, qui avait autrefois développé la franchise Assassin’s Creed chez Ubisoft. Si tout cela semble tomber sous le sens, Soderlund n’a néanmoins pas confirmé. Il a en revanche expliqué les ingrédients nécessaires pour se lancer dans ce genre d’aventure.

« Vous avez besoin d’une direction, mais aussi de personnes ayant travaillé chez les meilleurs, et qui ont réussi dans le passé. Tout cela, bien sûr soutenu par l’ambition d’investir massivement dans une nouvelle licence. C’est ce que nous voulons. On en créé déjà, mais on veut investir encore plus dans ces dernières. »

On sait qu’en plus d’assister Visceral sur un projet Star Wars, le studio Motive travaille sur un projet secret. Il n’en faut pas plus pour faire le rapprochement.

stopwatch 4 min.