[This is communication] WarCraft 4 ? StarCraft 3 ? Ça dépendra des fans, dit Blizzard

Par Fabio le

Interrogé par Gamespot, Tim Morten de l'équipe de développement de StarCraft II, a laissé la porte ouverte aux développements futurs de Blizzard en matière de RTS....

Interrogé par Gamespot, Tim Morten de l’équipe de développement de StarCraft II, a laissé la porte ouverte aux développements futurs de Blizzard en matière de RTS. Avec toute l’expérience de communicant qu’on connait aux membres du studio californien.

Je peux vous dire qu’aujourd’hui, nous sommes à 100% concentré sur ce que nous avons annoncé ce weekend. Ce que le futur nous réserve dépend beaucoup de ce que l’on entend chez nos joueurs. Nous aimons la stratégie en temps réel, nous aimons ce genre. L’univers de StarCraft est fantastique ; l’univers de WarCraft a clairement bien d’autres histoires à nous raconter. Il y a également des nouvelles licences chez Blizzard. Nous aimons entendre de nos joueurs ce qui les excite, mais en tant qu’équipe, nous avons été tellement occupé à terminer Legacy of the Void et à débuter le nouveau contenu que nous n’avons pas eu le temps d’y réfléchir.

nova

Pour ceux qui auraient été un peu déçus par les annonces faites à propos de StarCraft II ce week-end (voir ici), Tim Morten a tenu à justifier la décision de son équipe de partir sur la voie de missions supplémentaires.

Ce qui nous a convaincus, c’est que nos joueurs nous ont dit qu’ils ne voulaient pas que l’histoire s’arrête. Ils ont beaucoup apprécié de jouer la campagne et ils auraient aimé en avoir plus, c’est un premier point. Ce qui est plus secondaire mais également un point important, c’est que l’équipe de développement elle aussi voulait continuer à produire du contenu. Et Nova est tellement un personnage aimée par nos joueurs, et elle est fascinante avec ses capacités “fantôme” ; cela semblait donc un point de départ idéal pour tenter de nouvelles expériences en matière de storytelling.

De façon plus claire, le développement de DLC, c’est surtout une occasion de faire vivre la licence dans le temps mais aussi de générer des revenus plus facilement que s’il fallait créer un nouvel univers ou un nouvel opus. D’autant plus que ce n’est pas incompatible avec le développement en parallèle d’une suite pour WarCraft ou StarCraft.

Source: Source
stopwatch 6 min.