Ne contrôlant plus rien, Anonymous prend ses distances avec #OpISIS

Sur le web

Par Antoine le

Nous en parlions déjà dans l’article sur les “guides” proposés par les Anonymous pour permettre à chacun de lutter contre Daech, il est très compliqué de cerner le mouvement. D’autant plus que des opérations comme celles-là rassemblent du monde et que plus il y a de monde plus il devient compliqué de faire bouger le mouvement dans le même sens malgré une cause commune.

Anonymous-Rain-l

Certains avaient d’ailleurs prédit que de tels problèmes verraient le jour et qu’il serait impossible de garder cette action “propre”. Il est en effet compliqué de savoir quels sont les effets d’une telle action. On ne sait pas si elle ne gêne pas les forces de l’ordre, on ne sait pas qui se cache derrière les membres du groupe Anonymous, il est possible que de fausses informations circulent au sein même du groupe, etc.
C’est ainsi que les débordements autour de l’opération #OpISIS ont commencé à voir le jour. Il est assez facile d’imaginer que dans l’esprit de certains, tous les sites écrits en arabe soient des sites terroristes…

Très rapidement, des sites d’informations anglais ont commencé à relever que les signalements de sites et de comptes sous couvert de #OpISIS se sont révélés assez inexacts. Des comptes Kurdes, Iraniens, Palestiniens se sont vus signalés sans raison. Et même si pour certains ces personnes, comptes, entités ne doivent pas être considérées comme gentilles, elles ne font définitivement pas partie de Daech.

Si bien que plusieurs personnes ayant pris part à l’action ont commencé à dénoncer ces abus et que le groupe Anonymous, pourtant à l’origine de l’action, a décidé de se désolidariser de l’opération.

Source: Source