Pour lutter contre le terrorisme, le gouvernement italien veut offrir 500 euros de culture aux jeunes

Général

Par Henri le

Le gouvernement italien a décidé d’augmenter les dépenses prévues pour 2016 de 2 milliards d’euros. Une moitié sera dédiée à la sécurité, tandis que l’autre ira à la culture.

1014763104

L’Italie a décidé de réagir au terrorisme d’une manière plutôt originale. Si comme de nombreux autres états, le pays a décidé d’injecter plus de fonds pour la sécurité, il n’oublie pas que la culture est également un rempart contre l’ignorance et la violence. C’est pour cela que le chef du gouvernement Matteo Renzi a annoncé une augmentation des dépenses de 2 milliards d’euros pour l’année 2016. Cette somme sera repartie entre la sécurité et la culture.

« La pensée de l’Italie, qui résonne fortement à travers l’Europe et le monde est la suivante: pour chaque euro supplémentaire investi dans la sécurité, il faut un euro de plus investi dans la culture. […] Il faut se souvenir de qui nous sommes et donc investir dans l’innovation, la culture, le sport. »

Les dépenses concernant l’aspect sécuritaire seront divisées entre modernisation de la police (notamment en terme de cybersécurité) et des forces armées italiennes, qui recevront 500 millions d’euros chacun.

SONY DSC

Un autre demi-milliard d’euros sera alloué aux grandes villes et leur grande périphérie. Les 500 millions d’euros restant permettront la mise en place d’une bourse d’études, et d’une « carte culture » d’une valeur de 500 euros, délivrée à tous les jeunes lors de leur majorité. Les Italiens pourront en outre consacrer une part de leurs impôts ( 2 ‰) au financement d’une association culturelle. Ils ne pouvaient le faire qu’avec un parti politique ou religieux auparavant.

Matteo Renzi espère que son pays puisse ainsi être « un casque bleu de la culture ». Cette augmentation des budgets laisse perplexes certains économistes, qui soulignent la fragilité financière de l’Italie qui se remet tout juste de la crise. Le chef du gouvernement a répondu en faisant valoir « le pacte d’humanité » au dessus du pacte de stabilité. Pas sûr que la réponse convainc tout le monde.

On espère que l’initiative portera ses fruits.

Source: Source