Les Français passent 40% de leur temps de connexion sur des apps de communication et de réseaux sociaux

Business

Par Gregori Pujol le

Flurry Analytics de Yahoo, spécialiste de l’analyse de données mobiles qui collecte et analyse les données de plus de 725 000 applications installées sur près de 564 millions d’appareils mobiles en Europe, s’est penché sur le sujet suivant : L’Europe est-elle le moteur de la révolution mobile ?

tumblr_inline_nyafdtAWm51tpd7xq_500

Résultat, Yahoo présente une nouvelle étude décryptant les usages mobiles dans les 10 plus grands pays du continent (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Ukraine, Pologne, Russie et Suède) et présageant les tendances marché de demain. Si les Européens se révèlent très attachés à leurs smartphones et autres objets connectés, d’un pays à l’autre, les usages et pratiques varient. Voici les principaux enseignements de cette étude :

– La Suède est championne d’Europe du taux d’équipement avec 1,5 appareil connecté par habitant. Avec un taux de pénétration sur le marché de 150%, la Suède se place loin devant la France (81%) ou l’Italie (66%).
– Les téléphones classiques (d’une taille inférieure à 9cm) sont en voie de disparition. Ils représentent moins de 1% des équipements dans la plupart des pays. La tendance en Europe est aujourd’hui aux appareils connectés et de grande taille.
– Les Français sont les plus friands de tablettes numériques grand format. En effet, 12% de nos compatriotes sont équipés de tablettes grand format (plus de 21,6 cm), contre 9% en Allemagne et 8% en Espagne.
– L’Espagne est en tête des possesseurs de phablettes : 37% des utilisateurs d’appareils connectés en possèdent une. Ce phénomène s’observe un peu partout en Europe où les phablettes continuent de gagner du terrain et prouvent qu’elles sont loin d’être un simple gadget.
– La France enregistre une croissance de 63% du nombre d’ouvertures de sessions sur les applications. L’activité sur mobile connaît un essor mondial qui s’illustre par une croissance de 64% du nombre d’ouvertures de sessions. La France est exactement dans cette moyenne mondiale (63%), contrairement à des marchés plus matures comme l’Allemagne (28%) ou le Royaume-Uni (36%).
– Les Français, tout comme les Anglais, passent 40% de leur temps de connexion sur des applications de communication et de réseaux sociaux. C’est presque autant que le temps cumulé qu’ils consacrent aux jeux (23%), aux contenus médiatiques (12%) (musique, divertissement, etc.) et aux outils utilitaires et de productivité (9%).
– A l’opposé, les mobinautes italiens sont très joueurs. 36% d’entre eux utilisent les applications de jeux vidéo. En revanche, ils ne passent pas beaucoup de temps sur des applications de messagerie ou de réseaux sociaux (19%, soit le taux le plus faible d’Europe). Cette tendance s’observe dans une moindre mesure chez nos voisins allemands et espagnols.
– Les Européens dédient en moyenne 12% de leur temps de connexion aux applications liées à la productivité et utilisent peu leurs téléphones sur leur temps de travail.