Un tout petit thermomètre sans batterie

Gadget

Par le

Les objets connectés sont encore un peu chers, mais quand il s’agit d’en équiper toute sa maison un problème se pose : il faut alimenter tous ces petits appareils. Bien sûr certains ce ces appareils sont directement reliés au système d’alimentation de la maison et ne nécessitent donc pas d’être alimentés par des batteries.

Pourtant d’autres petits appareils n’ont pas vraiment de raisons d’être directement attachés au réseau électrique de la maison. C’est notamment le cas des petits capteurs comme les capteurs de températures. Pour que la maison soit intelligente, il faut que cette dernière puisse, en quelque sorte, être consciente de ce qu’il se passe à certains niveaux de la maison et à l’extérieur. Savoir s’il y a du monde qui est effectivement dans la maison, savoir s’il y a du soleil, combien il fait à l’intérieur, etc. Tout cela sert à la domotique à adapter son comportement en fonction des conditions.

tiny-temperature-sensor-tue

Il faut donc trouver des moyens de recharger ces équipements sans câbler tous les murs de la maison, il est aussi possible de faire en sorte que les appareils soient intégrés à d’autres appareils déjà reliés au courant ou bien encore de faire en sorte que ces appareils fonctionnent sans courant, enfin sans avoir besoin de recourir à une source de courant extérieure.

C’est ce que semble avoir réussi à faire une équipe de chercheurs danois. Cette équipe aurait réussi à faire en sorte de miniaturiser ce capteur pour le rendre aussi petit qu’un grain de poivre (2 mm²).

Ce capteur utilise en fait les ondes radio émises par les appareils autour de lui pour s’alimenter en électricité. Un simple routeur non loin est suffisant, le thermomètre est alors opérationnel. Les données sont récupérées par une box, un routeur ou tout appareil capable de réceptionner le signal.

Bon, un petit bémol pour le moment tout de même, le capteur ne peut pas être éloigné de plus de quelques centimètres par rapport au routeur. Cependant, l’équipe de chercheurs en question espère étendre cette limite à plus de 3 mètres dans un an et plus encore dans les années qui suivront. Si cette technologie d’alimentation fonctionne, il se pourrait que dans les prochaines années de petits capteurs pour la température et pour d’autres choses soient répartis dans nos maisons.

Et puis comme ça on arrêtera peut-être de laisser la lumière allumée.

Source: Source