[Catalogues de jeux] Sony est conscient de ne pas avoir réalisé une grande fin d’année

Par Fabio le

Alors que le concurrent américain joue la carte de la confiance absolue, en déclarant sans cesse que son catalogue casse la baraque, le Japonais a choisi la carte de l’humilité, en concédant que le catalogue des jeux « first-party » n’a pas été aussi fort qu’il l’aurait voulu en cette fin d’année 2015.

DualShock

Il est d’ailleurs vrai que les projets liés exclusivement à Sony ont été plutôt rares en cette fin d’année 2015 (Bloodborne, c’était en mars, Until Dawn, c’était en août). Rien en tout cas pour répondre à des mastodontes comme Halo V ou Rise of the Tomb Raider, têtes de gondoles de la Xbox One.

Si Michael Ephraim, qui travaille pour SCE Australie, avoue que le catalogue « first-party » n’a pas été celui qu’il espérait, il a pointé le fait que, pour compenser, la firme japonaise a passé un certain nombre de partenariats exclusifs avec des « third-party ».

Les jeux que nous avons commercialisé cette année, de Destiny, à Call of Duty ou Star Wars – pour la plupart, nous avons collaboré avec les studios et éditeurs pour développer du contenu additionnel exclusif PS4, donc nous sommes confiants au sujet de notre proposition de noël. La demande est forte.

Michael Ephraim se dit d’autant plus confiant que l’année 2016 promet d’être très enthousiasmante du côté des jeux « first-party ».

L’an prochain, notre catalogue ‘first party’ a l’air incroyable. Vous avez Street Fighter V, Uncharted 4, No Man’s Sky, The Last Guardian, Gran Turismo… Ce ne sont que des exclusivités, et deux d’entre elles sont des nouvelles franchises.

Sans compter que Sony commercialisera son casque de réalité virtuelle, le PlayStation VR.

Il y a moins d’un mois, le constructeur japonais annonçait avoir écoulé 30 millions de PS4, record de rapidité pour une console PlayStation.

Source: Source
stopwatch 5 min.