Des hackers du dimanche vont encore essayer de faire tomber le PSN et le Xbox Live pour Noël

Par Corentin le

Ça devient presque une tradition. Comme l'année dernière avec l'action des Lizard Squad, des « hackers » menacent de faire tomber les serveurs du PSN et du Xbox...

Computer-kid

Ça devient presque une tradition. Comme l’année dernière avec l’action des Lizard Squad, des « hackers » menacent de faire tomber les serveurs du PSN et du Xbox Live pour Noël.

La date est évidemment choisie pour causer le maximum d’ennui. Il s’agit du jour où de nombreuses personnes déballent une console nouvelle génération. Or, ces personnes veulent, et c’est bien compréhensible, y jouer immédiatement. Sauf que sans ces services, il est impossible de jouer en ligne, voire de jouer tout court, dans le cas des jeux nécessitant leur patch day-one pour fonctionner.

Vous remarquerez que j’ai mis des guillemets au mot hacker un peu plus haut. C’est simplement parce que la méthode ne s’apparente pas réellement à du hacking. Il s’agit d’une bête attaque DDOS que n’importe qui sachant utiliser LOIC est capable de produire à plus ou moins grande échelle.

Cette fois-ci, les trouble-fêtes autoproclamés se font appeler Phantom Squad, et ils ont lancé leur menace sur Twitter.

Phantom Squad 1

Phantom Squad 2

Ils n’ont pas de raison particulière de faire ça. Simplement pour prouver que « la cyber sécurité n’existe pas » et que ces serveurs ne sont pas protégés. En tout cas, le compte de ce groupe a été suspendu. Puis recréé apparemment. Plusieurs fois

Le véritable enjeu de cette histoire sera de voir si Sony et Microsoft ont retenu les leçons de l’année dernière et auront augmenté leurs défenses contre ce type d’attaques.

> Via metro.co.uk

stopwatch 8 min.